Le pilote s'était fracturé en quatre morceaux la clavicule gauche lors d'une chute au cours de la première séance d'essais comptant pour le Grand Prix du Japon.

Durant une première opération, qui avait duré deux heures, les chirurgiens lui avaient fixé une plaque de titane sur l'os. Souffrant de douleurs, d'engourdissement et de manque de force depuis plusieurs semaines, le pilote avait hésité jusqu'au dernier moment à prendre le départ du Grand Prix d'Espagne. Les chirurgiens ont donc finalement retiré cette plaque de titane et les vis fixées sur sa clavicule de façon à décongestionner la circulation artérielle.

Dani Pedrosa, qui restera en observation 48 heures au Centre médical Teknon, doit revoir les médecins la semaine prochaine pour une visite de contrôle en vue de participer, le dernier weekend d'avril, au Grand Prix du Portugal à Estoril, près de Lisbonne.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le pilote s'était fracturé en quatre morceaux la clavicule gauche lors d'une chute au cours de la première séance d'essais comptant pour le Grand Prix du Japon. Durant une première opération, qui avait duré deux heures, les chirurgiens lui avaient fixé une plaque de titane sur l'os. Souffrant de douleurs, d'engourdissement et de manque de force depuis plusieurs semaines, le pilote avait hésité jusqu'au dernier moment à prendre le départ du Grand Prix d'Espagne. Les chirurgiens ont donc finalement retiré cette plaque de titane et les vis fixées sur sa clavicule de façon à décongestionner la circulation artérielle. Dani Pedrosa, qui restera en observation 48 heures au Centre médical Teknon, doit revoir les médecins la semaine prochaine pour une visite de contrôle en vue de participer, le dernier weekend d'avril, au Grand Prix du Portugal à Estoril, près de Lisbonne. Sportfootmagazine.be, avec Belga