L'Espagnol Joan Barreda Bort (Husqvarna) a damé le pion mercredi au tandem ennemi Despres/Coma (KTM), en remportant la 10e étape motos du Dakar 2012 entre Iquique et Arica (nord du Chili) devant son compatriote Marc Coma et le Français Cyril Despres, toujours en tête du général.

Coma a terminé l'étape avec 1 minute 32 secondes de retard sur Borreda Bort, tandis que Despres a concédé 3 minutes 39 secondes au vainqueur du jour.

Grâce à cette victoire, sa première lors de la 33e édition du Dakar, Joan Barreda Bort est remonté au 14e rang du classement général, dominé par Despres. Il conserve 21 secondes d'avance sur Coma.

Robby Gordon, exclu, continue


L'Espagnol Nani Roma (Mini) a remporté cette 10e étape du Dakar en catégorie autos devant le Français Stéphane Peterhansel (Mini) et le Sud-Africain Ginel De Villiers (Toyota), le Français gardant la tête du classement général avec 19 minutes d'avance sur l'Espagnol.

Roma a parcouru les 377 km de la spéciale en 3 h 59 minutes 37 secondes, soit 21 secondes plus vite que Peterhansel et avec 7:44 d'avance sur Ginel De Villiers.

Au classement général provisoire, Peterhansel garde une avance de 19:05 sur Roma, et de 19:51 sur le 3e, l'Américain Robby Gordon (Hummer) qui, bien qu'ayant été exclu de la course par le Collège des commissaires pour "non conformité technique", a fait appel (suspensif) de cette décision et est autorisé à poursuivre l'épreuve.

Colsoul plus en tête que jamais

En camions enfin, Tom Colsoul, navigateur du camion du Néerlandais Gerard de Rooy (Iveco), a pris encore un peu plus d'avance au classement général.

L'équipage néerlando-belge a terminé l'étape à la 3e place, à 2:23 du Kazhak Artur Ardavichius (Kamaz). Le Russe Andrei Karginov (Kamaz) a pris la deuxième place. Au classement, De Rooy et Colsoul comptent désormais près d'une heure d'avance (59:27) sur le Néerlandais Hans Stacey.

"Juste avant les dunes, on a fait une faute," a réagi Colsoul. "Nous avons vite réparé cette erreur mais avant de revenir sur la bonne voie nous avions perdu un quart d'heure. Au final, on termine à deux minutes du vainqueur d'étape. Il n'y a donc pas de mal. Il s'agissait de dunes difficiles, tant à conduire qu'à naviguer. Mais nous concernant il n'y a finalement pas de perte de temps et nous sommes un jour plus proche de Lima."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Robby Gordon, mis hors course au Dakar, continue, le classement restera provisoire

L'Américain Robby Gordon, 2e du classement général en autos, a été mis hors course, mercredi à Arica (nord du Chili), du 33e rallye-raid Dakar par le Collège des commissaires, pour non conformité technique du moteur de son Hummer N.303, indique un communiqué des commissaires. Gordon a décidé de faire appel de cette décision et peut donc continuer la course, sa démarche suspendant la sanction.

C'est la Fédération française du sport automobile (FFSA), dans un délai de 2 mois, qui rendra la décision finale. Un appel sera encore possible devant la FIA (Fédération internationale de l'automobile).

Reste qu'en l'état et compte tenu des incertitudes juridiques à venir, le classement général autos du 33e Dakar restera provisoire, y compris à l'arrivée à Lima, à moins que Gordon n'abandonne entre-temps, précisent les organisateurs.

Selon les éléments recueillis au bivouac, c'est lors des vérifications techniques de mardi soir que les commissaires ont constaté que Robby Gordon avait modifié le système d'entrée d'air de son moteur. "Nous avons rendu obligatoire l'installation d'une 'bride' à l'entrée du conduit d'air, limitant sa capacité d'absorption afin de réduire les performances dans le mélange air/essence", a expliqué le directeur de course David Castera. Or, il est apparu que l'Américain a "contourné" ce dispositif en aménageant, en aval du système, une autre entrée d'air qui pourrait au contraire améliorer les performances de son engin.

Lui jure que ce bricolage n'a aucun impact sur la vitesse de son Hummer et c'est la raison pour laquelle il a fait appel.

L'Espagnol Joan Barreda Bort (Husqvarna) a damé le pion mercredi au tandem ennemi Despres/Coma (KTM), en remportant la 10e étape motos du Dakar 2012 entre Iquique et Arica (nord du Chili) devant son compatriote Marc Coma et le Français Cyril Despres, toujours en tête du général. Coma a terminé l'étape avec 1 minute 32 secondes de retard sur Borreda Bort, tandis que Despres a concédé 3 minutes 39 secondes au vainqueur du jour. Grâce à cette victoire, sa première lors de la 33e édition du Dakar, Joan Barreda Bort est remonté au 14e rang du classement général, dominé par Despres. Il conserve 21 secondes d'avance sur Coma. Robby Gordon, exclu, continue L'Espagnol Nani Roma (Mini) a remporté cette 10e étape du Dakar en catégorie autos devant le Français Stéphane Peterhansel (Mini) et le Sud-Africain Ginel De Villiers (Toyota), le Français gardant la tête du classement général avec 19 minutes d'avance sur l'Espagnol. Roma a parcouru les 377 km de la spéciale en 3 h 59 minutes 37 secondes, soit 21 secondes plus vite que Peterhansel et avec 7:44 d'avance sur Ginel De Villiers. Au classement général provisoire, Peterhansel garde une avance de 19:05 sur Roma, et de 19:51 sur le 3e, l'Américain Robby Gordon (Hummer) qui, bien qu'ayant été exclu de la course par le Collège des commissaires pour "non conformité technique", a fait appel (suspensif) de cette décision et est autorisé à poursuivre l'épreuve. Colsoul plus en tête que jamais En camions enfin, Tom Colsoul, navigateur du camion du Néerlandais Gerard de Rooy (Iveco), a pris encore un peu plus d'avance au classement général. L'équipage néerlando-belge a terminé l'étape à la 3e place, à 2:23 du Kazhak Artur Ardavichius (Kamaz). Le Russe Andrei Karginov (Kamaz) a pris la deuxième place. Au classement, De Rooy et Colsoul comptent désormais près d'une heure d'avance (59:27) sur le Néerlandais Hans Stacey. "Juste avant les dunes, on a fait une faute," a réagi Colsoul. "Nous avons vite réparé cette erreur mais avant de revenir sur la bonne voie nous avions perdu un quart d'heure. Au final, on termine à deux minutes du vainqueur d'étape. Il n'y a donc pas de mal. Il s'agissait de dunes difficiles, tant à conduire qu'à naviguer. Mais nous concernant il n'y a finalement pas de perte de temps et nous sommes un jour plus proche de Lima." Sportfootmagazine.be, avec Belga