De Rooy conserve certes la tête du classement général, mais ne compte plus que 13:28 d'avance sur le vainqueur du jour. "On n'a pourtant pas mal roulé", estime Colsoul. "Mais lui (Karginov, ndlr) était un peu meilleur. Il a opté pour la tactique du tout ou rien, et était déchaîné. A la limite du raisonnable ou même au delà, mais ce n'est pas à moi d'en juger. En ce qui nous concerne on peut encore aller un cran plus loin dans l'agressivité, mais pas davantage. On n'est pas venu ici pour que nos enfants se retrouvent orphelins. On veut les revoir la semaine prochaine. Vous avez vu dans quel état se trouve la camion du Karginov. C'est la preuve qu'il prend tous les risques..." "J'ai vu tout de suite que c'était le jour de Kamaz. Mais demain il y aura moins de sable. On fera ce qu'on peut, mais pas n'importe quoi non plus", conclut Colsoul. (Belga)

De Rooy conserve certes la tête du classement général, mais ne compte plus que 13:28 d'avance sur le vainqueur du jour. "On n'a pourtant pas mal roulé", estime Colsoul. "Mais lui (Karginov, ndlr) était un peu meilleur. Il a opté pour la tactique du tout ou rien, et était déchaîné. A la limite du raisonnable ou même au delà, mais ce n'est pas à moi d'en juger. En ce qui nous concerne on peut encore aller un cran plus loin dans l'agressivité, mais pas davantage. On n'est pas venu ici pour que nos enfants se retrouvent orphelins. On veut les revoir la semaine prochaine. Vous avez vu dans quel état se trouve la camion du Karginov. C'est la preuve qu'il prend tous les risques..." "J'ai vu tout de suite que c'était le jour de Kamaz. Mais demain il y aura moins de sable. On fera ce qu'on peut, mais pas n'importe quoi non plus", conclut Colsoul. (Belga)