Jean-Marc Fortin épaule en effet traditionnellement le rapide Polonais Krzysztof Holowczyc à bord d'une des trois Mini All4 Racing officielles pointées comme favorites de l'épreuve. Les deux hommes ont les coudées franches et ne doivent donc pas se mettre au service du leader de l'équipe X-Raid, le Français Stéphane Peterhansel.

Ils sont bien décidés à jouer crânement leurs chances. "Ayant déjà terminé 5e à deux reprises, je vise plus haut et je serais déçu si je n'atteins pas le podium", estime Jean-Marc Fortin.

Une fois le rallye lancé, le Hutois devra toutefois oublier que le team Overdrive dont il est le directeur a assuré la préparation des pick-up Toyota et VW qui briguent eux aussi les honneurs. "C'est effectivement une situation un peu particulière puisque des équipages disposant de voitures affûtées dans mes ateliers de Villers-le-Bouillet constitueront de redoutables adversaires. Un gars comme le Sud-Africain Giniel de Villiers qui pilote un 4X4 Toyota Overdrive est en effet un candidat déclaré à la victoire absolue."

Outre Jean-Marc Fortin, deux autres équipiers belges sont au départ en autos. Fabian Lurquin épaule le pilote-préparateur néerlandais Erik Wevers sur une Mitsubishi tandis que François Beguin guidera le Français Patrick Sireyjol à bord d'un buggy SMG.

A suivre également Koen Wauters, un habitué du Dakar toujours associé à Pascal Feryn sur un Toyota.

Rayon motos, Christophe Geoffroy remet le couvert au guidon d'une Honda. Engagé sous licence française, le Liégeois pilote une Honda alors qu'Eric Palante s'aligne sur KTM, comme le troisième représentant belge Philippe Depoorter.

Ils seront nombreux à s'aligner en camions, une catégorie où Tom Colsoul brigue la victoire. Il est en effet le navigateur du Néerlandais Gérard De Rooij dont l'objectif est clairement d'imposer son IVECO au nez et à la barbe des favoris, les équipages russes défendant le pavillon Kamaz.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Jean-Marc Fortin épaule en effet traditionnellement le rapide Polonais Krzysztof Holowczyc à bord d'une des trois Mini All4 Racing officielles pointées comme favorites de l'épreuve. Les deux hommes ont les coudées franches et ne doivent donc pas se mettre au service du leader de l'équipe X-Raid, le Français Stéphane Peterhansel. Ils sont bien décidés à jouer crânement leurs chances. "Ayant déjà terminé 5e à deux reprises, je vise plus haut et je serais déçu si je n'atteins pas le podium", estime Jean-Marc Fortin. Une fois le rallye lancé, le Hutois devra toutefois oublier que le team Overdrive dont il est le directeur a assuré la préparation des pick-up Toyota et VW qui briguent eux aussi les honneurs. "C'est effectivement une situation un peu particulière puisque des équipages disposant de voitures affûtées dans mes ateliers de Villers-le-Bouillet constitueront de redoutables adversaires. Un gars comme le Sud-Africain Giniel de Villiers qui pilote un 4X4 Toyota Overdrive est en effet un candidat déclaré à la victoire absolue." Outre Jean-Marc Fortin, deux autres équipiers belges sont au départ en autos. Fabian Lurquin épaule le pilote-préparateur néerlandais Erik Wevers sur une Mitsubishi tandis que François Beguin guidera le Français Patrick Sireyjol à bord d'un buggy SMG. A suivre également Koen Wauters, un habitué du Dakar toujours associé à Pascal Feryn sur un Toyota. Rayon motos, Christophe Geoffroy remet le couvert au guidon d'une Honda. Engagé sous licence française, le Liégeois pilote une Honda alors qu'Eric Palante s'aligne sur KTM, comme le troisième représentant belge Philippe Depoorter. Ils seront nombreux à s'aligner en camions, une catégorie où Tom Colsoul brigue la victoire. Il est en effet le navigateur du Néerlandais Gérard De Rooij dont l'objectif est clairement d'imposer son IVECO au nez et à la barbe des favoris, les équipages russes défendant le pavillon Kamaz. Sportfootmagazine.be, avec Belga