Avec l'automne s'amorce la chute des feuilles. C'est l'époque aussi où certains coachs sentent le vent tourner. Trois ont fait leurs débuts en D1, la semaine passée, avec des fortunes diverses.

Albert Cartier a bu la tasse avec Eupen face à Lokeren. Il est déjà le troisième entraîneur des frontaliers cette saison après Danny Ost et Eziolino Capuano, qui n'a tenu le coup que 19 jours! A Charleroi, le Hongrois Csaba Laszlö a été nettement moins heureux que son homologue du LIerse, Eric Van Meir (qui avait pris le relais d'Aimé Anthuenis quelques jours plus tôt), puisque les Anversois s'imposèrent 0-1 au Mambour.

Et le carrousel n'est peut-être pas fini pour autant. Au Kiel, Glen De Boeck jouait déjà gros jeu face au Club Bruges et a sauvé sa peau grâce à une victoire in extremis. Méfiance quand même car avec 11 points à peine après neuf matches, le Germinal Beerschot a une fois de plus fait honneur cette saison à sa réputation de low starter.

Le bonheur des uns faisant le malheur des autres, c'est le mentor du Club Bruges qui doit se faire du souci à son tour. Car avec 13 sur 27, soit déjà un retard de 12 points sur le Racing Genk, autoritaire leader, les Bleu et Noir n'effectuent pas un parcours digne d'un grand de Belgique. Gageons que l'homme fort du Club risquera sa peau lui aussi à l'occasion des deux importants matches qui attendent ses ouailles cette semaine: à Villarreal d'abord, en Europa League, et lors du derby flandrien face à La Gantoise, dimanche prochain.

Bruno Govers

Avec l'automne s'amorce la chute des feuilles. C'est l'époque aussi où certains coachs sentent le vent tourner. Trois ont fait leurs débuts en D1, la semaine passée, avec des fortunes diverses. Albert Cartier a bu la tasse avec Eupen face à Lokeren. Il est déjà le troisième entraîneur des frontaliers cette saison après Danny Ost et Eziolino Capuano, qui n'a tenu le coup que 19 jours! A Charleroi, le Hongrois Csaba Laszlö a été nettement moins heureux que son homologue du LIerse, Eric Van Meir (qui avait pris le relais d'Aimé Anthuenis quelques jours plus tôt), puisque les Anversois s'imposèrent 0-1 au Mambour. Et le carrousel n'est peut-être pas fini pour autant. Au Kiel, Glen De Boeck jouait déjà gros jeu face au Club Bruges et a sauvé sa peau grâce à une victoire in extremis. Méfiance quand même car avec 11 points à peine après neuf matches, le Germinal Beerschot a une fois de plus fait honneur cette saison à sa réputation de low starter. Le bonheur des uns faisant le malheur des autres, c'est le mentor du Club Bruges qui doit se faire du souci à son tour. Car avec 13 sur 27, soit déjà un retard de 12 points sur le Racing Genk, autoritaire leader, les Bleu et Noir n'effectuent pas un parcours digne d'un grand de Belgique. Gageons que l'homme fort du Club risquera sa peau lui aussi à l'occasion des deux importants matches qui attendent ses ouailles cette semaine: à Villarreal d'abord, en Europa League, et lors du derby flandrien face à La Gantoise, dimanche prochain. Bruno Govers