Il semble peu probable que la formule du championnat de division 1 change dès la saison prochaine (passage de 16 clubs avec playoffs à 18 sans playoffs). Après le conseil d'administration de la Pro League, son président Ivan De Witte n'a pas parlé d'assemblée générale extraordinaire, mais espéré qu'un texte soit voté à la commission nationale d'études (CNE) à la mi-février. Mais pour qu'un texte voté par la CNE soit d'application immédiate, il faut qu'il le soit à l'unanimité. Et surtout qu'il soit présenté dans les délais.

Or, la Ligue nationale (LNF, clubs de D2) vient de mettre sur pied un groupe de travail pour plancher sur la réforme. Lorsqu'il aura trouvé un angle d'approche, il faudra que l'AG des clubs de D2 l'avalise. En attendant, la LNF a une minorité de blocage à la CNE. Sans compter les autres Ligues (D3, promotions) qui pourraient être impliquées.

"Mon avis est que sportivement et éthiquement, il faut éviter de changer les règles en cours de compétition", a dit le président de la Pro League, Ivan De Witte. "Mais ce sera à la majorité de décider. Si on veut un accord entre deux points de vue éloignés, il n'y a que deux voies. Soit on négocie des compensations financières, soit on se concentre sur le changement du format du championnat. J'espère obtenir un consensus. J'ai ma petite idée..."

La prochaine réunion du 28 janvier sera décisive et accouchera d'un projet qui devra ensuite être soumis à la Commission nationale d'études.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Il semble peu probable que la formule du championnat de division 1 change dès la saison prochaine (passage de 16 clubs avec playoffs à 18 sans playoffs). Après le conseil d'administration de la Pro League, son président Ivan De Witte n'a pas parlé d'assemblée générale extraordinaire, mais espéré qu'un texte soit voté à la commission nationale d'études (CNE) à la mi-février. Mais pour qu'un texte voté par la CNE soit d'application immédiate, il faut qu'il le soit à l'unanimité. Et surtout qu'il soit présenté dans les délais. Or, la Ligue nationale (LNF, clubs de D2) vient de mettre sur pied un groupe de travail pour plancher sur la réforme. Lorsqu'il aura trouvé un angle d'approche, il faudra que l'AG des clubs de D2 l'avalise. En attendant, la LNF a une minorité de blocage à la CNE. Sans compter les autres Ligues (D3, promotions) qui pourraient être impliquées. "Mon avis est que sportivement et éthiquement, il faut éviter de changer les règles en cours de compétition", a dit le président de la Pro League, Ivan De Witte. "Mais ce sera à la majorité de décider. Si on veut un accord entre deux points de vue éloignés, il n'y a que deux voies. Soit on négocie des compensations financières, soit on se concentre sur le changement du format du championnat. J'espère obtenir un consensus. J'ai ma petite idée..." La prochaine réunion du 28 janvier sera décisive et accouchera d'un projet qui devra ensuite être soumis à la Commission nationale d'études.Sportfootmagazine.be, avec Belga