Malgré le vote des "petits" clubs (G11) plus le Standard contre les "grands" (G4 : Anderlecht, Genk, Bruges, Gand), début décembre, pour revenir à une compétition à 18 clubs, le championnat de Division 1 de football se jouera à 16 clubs avec playoffs la saison prochaine. C'est ce qui est sorti de la réunion des dirigeants de clubs (sans la présence du Standard, d'Eupen, de Saint-Trond) hier.

L'accord obtenu par le G4 permet de garder la compétition dans son format actuel mais avec d'importantes compensations financières. Les clubs qui ne termineront pas dans le top 6 recevront entre 250.000 et 275.000 euros. De plus, le descendant obtiendra une "indemnisation" d'un million d'euro pour sa première année en Division 2.

Il reste donc aux clubs à se mettre d'accord, vendredi, sur les modalités du championnat mais aussi sur le dossier des droits télévisés.

Le manager d'Anderlecht, Herman Van Holsbeeck, a qualifié la réunion de constructive. Il a précisé qu'un accord est possible même si tout le monde ne sera pas heureux : "je pense que nous allons vers un accord. Un accord qui ne passera que par un compromis. Nous sommes en
Belgique. Il est clair dès lors que cet accord ne contentera pas tout le monde à 100%."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Malgré le vote des "petits" clubs (G11) plus le Standard contre les "grands" (G4 : Anderlecht, Genk, Bruges, Gand), début décembre, pour revenir à une compétition à 18 clubs, le championnat de Division 1 de football se jouera à 16 clubs avec playoffs la saison prochaine. C'est ce qui est sorti de la réunion des dirigeants de clubs (sans la présence du Standard, d'Eupen, de Saint-Trond) hier. L'accord obtenu par le G4 permet de garder la compétition dans son format actuel mais avec d'importantes compensations financières. Les clubs qui ne termineront pas dans le top 6 recevront entre 250.000 et 275.000 euros. De plus, le descendant obtiendra une "indemnisation" d'un million d'euro pour sa première année en Division 2. Il reste donc aux clubs à se mettre d'accord, vendredi, sur les modalités du championnat mais aussi sur le dossier des droits télévisés. Le manager d'Anderlecht, Herman Van Holsbeeck, a qualifié la réunion de constructive. Il a précisé qu'un accord est possible même si tout le monde ne sera pas heureux : "je pense que nous allons vers un accord. Un accord qui ne passera que par un compromis. Nous sommes en Belgique. Il est clair dès lors que cet accord ne contentera pas tout le monde à 100%." Sportfootmagazine.be, avec Belga