Par Pierre Bilic
Pour le moment, seule la Grèce fait mieux en Europe avec huit défenestrations de coaches. Cet écart pourrait être rapidement comblé car des entraîneurs comme Adrie Koster (Beerschot) et Yannick Ferrera (Charleroi) ont pris place sur le siège le plus éjectable de leur club respectif.

Par rapport à cette épidémie, l'Allemagne et l'Espagne n'ont viré qu'un coach. A ce rythme-là, la Belgique sera bientôt championne du monde du rejet des T1.

Cette frénésie met en lumière l'absence de vision, l'impatience ou, plus simplement, le manque de discernement et de connaissance du football des financiers qui dirigent les clubs. Ce triste bilan leur appartient aussi.

Par Pierre Bilic Pour le moment, seule la Grèce fait mieux en Europe avec huit défenestrations de coaches. Cet écart pourrait être rapidement comblé car des entraîneurs comme Adrie Koster (Beerschot) et Yannick Ferrera (Charleroi) ont pris place sur le siège le plus éjectable de leur club respectif. Par rapport à cette épidémie, l'Allemagne et l'Espagne n'ont viré qu'un coach. A ce rythme-là, la Belgique sera bientôt championne du monde du rejet des T1. Cette frénésie met en lumière l'absence de vision, l'impatience ou, plus simplement, le manque de discernement et de connaissance du football des financiers qui dirigent les clubs. Ce triste bilan leur appartient aussi.