Il fallait une majorité des deux tiers de nos clubs de D1 pour révoquer le championnat à 16 et repasser à 18 équipes. Une majorité assez facile à obtenir à partir du moment où tous les petits clubs n'allaient pas se tirer une balle dans la godasse. Evidemment, le Lierse, Saint-Trond, Eupen, Charleroi et d'autres préféraient passer à 18 dès la saison prochaine, ce qui diminue leurs risques de chuter en D2.

Mais comment arriver à ce total de 18 ? Un ou deux descendants de D1 en D2 ? Aucun ? Combien de montants de D2 en D1 ? Tout cela devra être discuté et tranché très vite. En négociant avec les équipes de D2. Chacun prêchera à nouveau pour sa chapelle et les pourparlers seront agités. Dans les deux divisions, on change en tout cas les règles du jeu en cours de match.

Ce n'est plus trop le problème d'Anderlecht, de Gand, du Club Bruges et de Genk : ils vont probablement négocier leurs droits TV isolément. Le Standard aussi. Ces clubs devraient toucher plus d'argent qu'aujourd'hui en droits télévisés. Les autres clubs, beaucoup moins. Dans quelques mois, les petits comprendront sans doute qu'ils se sont trompés en raisonnant à court terme. Car l'argent des télés est leur première source de revenus. Il est certain que Belgacom ou une autre chaîne ne proposera plus le pactole qui est de mise actuellement, vu le retour à 18 et la succession de matches sans grand intérêt.

Autre chose difficile à comprendre : le Lierse (9 points sur 54) et Charleroi (7 points) pourraient donc sauver quand même leur peau en D1. On ne connaît pas d'autre vrai pays de foot où cela est possible.

Pierre Danvoye

Il fallait une majorité des deux tiers de nos clubs de D1 pour révoquer le championnat à 16 et repasser à 18 équipes. Une majorité assez facile à obtenir à partir du moment où tous les petits clubs n'allaient pas se tirer une balle dans la godasse. Evidemment, le Lierse, Saint-Trond, Eupen, Charleroi et d'autres préféraient passer à 18 dès la saison prochaine, ce qui diminue leurs risques de chuter en D2. Mais comment arriver à ce total de 18 ? Un ou deux descendants de D1 en D2 ? Aucun ? Combien de montants de D2 en D1 ? Tout cela devra être discuté et tranché très vite. En négociant avec les équipes de D2. Chacun prêchera à nouveau pour sa chapelle et les pourparlers seront agités. Dans les deux divisions, on change en tout cas les règles du jeu en cours de match. Ce n'est plus trop le problème d'Anderlecht, de Gand, du Club Bruges et de Genk : ils vont probablement négocier leurs droits TV isolément. Le Standard aussi. Ces clubs devraient toucher plus d'argent qu'aujourd'hui en droits télévisés. Les autres clubs, beaucoup moins. Dans quelques mois, les petits comprendront sans doute qu'ils se sont trompés en raisonnant à court terme. Car l'argent des télés est leur première source de revenus. Il est certain que Belgacom ou une autre chaîne ne proposera plus le pactole qui est de mise actuellement, vu le retour à 18 et la succession de matches sans grand intérêt. Autre chose difficile à comprendre : le Lierse (9 points sur 54) et Charleroi (7 points) pourraient donc sauver quand même leur peau en D1. On ne connaît pas d'autre vrai pays de foot où cela est possible. Pierre Danvoye