"Après la Coupe du monde, cette 2-ème victoire de la saison dans un challenge de régularité a de quoi réjouir", a-t-il commenté après son succès. "Mais je ne nie pas qu'un maillot distinctif comme l'arc-en-ciel a plus d'impact. Ce qui est toutefois le cas en Coupe du monde. J'ai souvent dû baisser pavillon face à un Nys intouchable en début de saison. Et au National c'est Vantornout qui était en état de grâce. Au Mondial je n'étais personnellement pas assez bon ce jour là pour espérer l'emporter. Mais on ne peut pas toujours gagner et c'est avec un sentiment de satisfaction que je vais boucler mes valises pour partir en vacances. J'ai aussi promis à Chantal de m'occuper sérieusement de notre mariage. En commençant déjà par m'acheter un costume..." Niels Albert n'a pas oublié que c'est précisément à Oostmalle qu'il avait remporté un de ses tout premiers succès significatifs parmi les élites. "Un peu à la manière d'un garnement qui prétend se mêler à des affaires d'adultes", sourit-il aujourd'hui. "Mais c'est mon parcours préféré et personne ne peut me battre ici quand je suis dans un bon jour", assure-t-il. (LEK)

"Après la Coupe du monde, cette 2-ème victoire de la saison dans un challenge de régularité a de quoi réjouir", a-t-il commenté après son succès. "Mais je ne nie pas qu'un maillot distinctif comme l'arc-en-ciel a plus d'impact. Ce qui est toutefois le cas en Coupe du monde. J'ai souvent dû baisser pavillon face à un Nys intouchable en début de saison. Et au National c'est Vantornout qui était en état de grâce. Au Mondial je n'étais personnellement pas assez bon ce jour là pour espérer l'emporter. Mais on ne peut pas toujours gagner et c'est avec un sentiment de satisfaction que je vais boucler mes valises pour partir en vacances. J'ai aussi promis à Chantal de m'occuper sérieusement de notre mariage. En commençant déjà par m'acheter un costume..." Niels Albert n'a pas oublié que c'est précisément à Oostmalle qu'il avait remporté un de ses tout premiers succès significatifs parmi les élites. "Un peu à la manière d'un garnement qui prétend se mêler à des affaires d'adultes", sourit-il aujourd'hui. "Mais c'est mon parcours préféré et personne ne peut me battre ici quand je suis dans un bon jour", assure-t-il. (LEK)