YARI VERSCHAEREN ET CHARLES DE KETELAERE AU FORMAT DIABLE ROUGE ?

A Sclessin, dimanche, Yari Verschaeren a fêté sa première titularisation dans le onze de Vincent Kompany depuis le 15 août dernier au Cercle de Bruges. Une éternité pour le produit le plus affriolant de la maison mauve encore étiqueté Neerpede. Plus que jamais, Vincent Kompany a pris le parti de ne pas brûler son toujours très jeune meneur de jeu. Utilisé avec parcimonie par son coach, Verschaeren reste néanmoins efficace à chacune de ses apparitions. Pour preuve, le bilan respectable de cinq buts et quatre assists du joueur sur ses 15 dernières titularisations en mauve. En fait, depuis son retour de blessure fin mars, Verschaeren est l'Anderlechtois le plus efficace. Et de loin. De quoi renforcer son statut en interne dans les prochaines semaines et pourquoi pas de refaire partie des priorités de Roberto Martinez.

Charles De Ketelaere n'a pas de souci à se faire de ce côté-là. Présent dans les tribunes du Mambourg samedi soir, le sélectionneur espagnol a dû apprécier la prestation trois étoiles de l'un de ses rares talents offensifs gaucher. Trois jours après avoir fait souffrir la défense parisienne en Ligue des Champions, CDK confirme ce que Martinez savait déjà : c'est au poste de n°9 ou en soutien direct de celui-ci que l'avenir du Brugeois se dessine. Avec un jour Yari Verschaeren dans son dos ?

Edward Still n'en finit plus de recevoir des compliments de la part de ses adversaires., belga
Edward Still n'en finit plus de recevoir des compliments de la part de ses adversaires. © belga

EDWARD STILL, LE NOUVEAU CHOUCHOU DE LA CORPO ?

Loué par un Hein Vanhaezebrouck qui refusait en conférence de presse toutes références au hasard lors de la défaite de ses hommes contre Charleroi (2-3, le 12 septembre), on savait le capital sympathie d'Edward Still sur une pente ascendante. Le match de ses Zèbres contre le Club de Bruges de Philippe Clément samedi soir (0-1) aura confirmé la tendance. A nouveau, le jeune entraineur carolo seulement âgé de 32 ans, aura collectionné les compliments de la part de son rival d'un soir. Plus que de simples éloges en forme de politesse élémentaire, on sentait dans le discours de HVH et de Clément, une vraie reconnaissance pour le travail fourni par Still à Charleroi. En moins de trois mois, celui-ci vient en effet de transformer l'image d'Épinal des Zèbres. Longtemps considérée comme l'équipe la plus soporifique de Pro League, Charleroi est désormais vue à juste titre comme son attraction la plus ludique. Spectateurs attentifs et adversaires contrariés, Vanhaezebrouck et Clément apprécient.

Le prochain match de l'Union contre l'Antwerp devrait permettre de savoir (en partie) si les Saint-Gillois peuvent rêver de revoir la Coupe d'Europe au Parc Duden dans un an., belga
Le prochain match de l'Union contre l'Antwerp devrait permettre de savoir (en partie) si les Saint-Gillois peuvent rêver de revoir la Coupe d'Europe au Parc Duden dans un an. © belga

L'UNION EN COUPE D'EUROPE ?

Où s'arrêteront les hommes de Felice Mazzù ? Dauphin du Club de Bruges après huit journées, la position au classement actuel des Unionistes autorise toutes les fantaisies. A commencer par celles qui envoient déjà les jaunes et bleues en PO1. Utopique ? Pas tant que ça si l'on doit, par exemple, se référer au seul niveau du Classico de ce dimanche pour sonder le niveau de la concurrence de deux des candidats autodéclarés aux quatre premières place. Si Genk et le Club de Bruges apparaissent - eu égard à la qualité de leur noyau - comme partants quasi certains pour les PO1, ce premier quart de saison régulière nous apprend que l'Union est un outsider sérieux pour postuler à l'un des deux derniers tickets laissés vacants par la concurrence. En cela, le prochain match de championnat qui verra l'Union recevoir l'Antwerp devrait nous en dire un peu plus sur le côté burlesque ou non de la question posée en ce jour. La semaine prochaine : Dante Vanzeir sera-il un Diable en puissance ?

YARI VERSCHAEREN ET CHARLES DE KETELAERE AU FORMAT DIABLE ROUGE ?A Sclessin, dimanche, Yari Verschaeren a fêté sa première titularisation dans le onze de Vincent Kompany depuis le 15 août dernier au Cercle de Bruges. Une éternité pour le produit le plus affriolant de la maison mauve encore étiqueté Neerpede. Plus que jamais, Vincent Kompany a pris le parti de ne pas brûler son toujours très jeune meneur de jeu. Utilisé avec parcimonie par son coach, Verschaeren reste néanmoins efficace à chacune de ses apparitions. Pour preuve, le bilan respectable de cinq buts et quatre assists du joueur sur ses 15 dernières titularisations en mauve. En fait, depuis son retour de blessure fin mars, Verschaeren est l'Anderlechtois le plus efficace. Et de loin. De quoi renforcer son statut en interne dans les prochaines semaines et pourquoi pas de refaire partie des priorités de Roberto Martinez.Charles De Ketelaere n'a pas de souci à se faire de ce côté-là. Présent dans les tribunes du Mambourg samedi soir, le sélectionneur espagnol a dû apprécier la prestation trois étoiles de l'un de ses rares talents offensifs gaucher. Trois jours après avoir fait souffrir la défense parisienne en Ligue des Champions, CDK confirme ce que Martinez savait déjà : c'est au poste de n°9 ou en soutien direct de celui-ci que l'avenir du Brugeois se dessine. Avec un jour Yari Verschaeren dans son dos ?EDWARD STILL, LE NOUVEAU CHOUCHOU DE LA CORPO ?Loué par un Hein Vanhaezebrouck qui refusait en conférence de presse toutes références au hasard lors de la défaite de ses hommes contre Charleroi (2-3, le 12 septembre), on savait le capital sympathie d'Edward Still sur une pente ascendante. Le match de ses Zèbres contre le Club de Bruges de Philippe Clément samedi soir (0-1) aura confirmé la tendance. A nouveau, le jeune entraineur carolo seulement âgé de 32 ans, aura collectionné les compliments de la part de son rival d'un soir. Plus que de simples éloges en forme de politesse élémentaire, on sentait dans le discours de HVH et de Clément, une vraie reconnaissance pour le travail fourni par Still à Charleroi. En moins de trois mois, celui-ci vient en effet de transformer l'image d'Épinal des Zèbres. Longtemps considérée comme l'équipe la plus soporifique de Pro League, Charleroi est désormais vue à juste titre comme son attraction la plus ludique. Spectateurs attentifs et adversaires contrariés, Vanhaezebrouck et Clément apprécient. L'UNION EN COUPE D'EUROPE ?Où s'arrêteront les hommes de Felice Mazzù ? Dauphin du Club de Bruges après huit journées, la position au classement actuel des Unionistes autorise toutes les fantaisies. A commencer par celles qui envoient déjà les jaunes et bleues en PO1. Utopique ? Pas tant que ça si l'on doit, par exemple, se référer au seul niveau du Classico de ce dimanche pour sonder le niveau de la concurrence de deux des candidats autodéclarés aux quatre premières place. Si Genk et le Club de Bruges apparaissent - eu égard à la qualité de leur noyau - comme partants quasi certains pour les PO1, ce premier quart de saison régulière nous apprend que l'Union est un outsider sérieux pour postuler à l'un des deux derniers tickets laissés vacants par la concurrence. En cela, le prochain match de championnat qui verra l'Union recevoir l'Antwerp devrait nous en dire un peu plus sur le côté burlesque ou non de la question posée en ce jour. La semaine prochaine : Dante Vanzeir sera-il un Diable en puissance ?