Le champion de Belgique (27 ans), qui a attaqué à 13 kilomètres de l'arrivée peu avant le Bosberg, dernière difficulté du jour, s'est imposé en solitaire.

Il a devancé de 23 secondes l'Italien Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious), 2e, et les Belges de la formation AG2R-Citroën Greg Van Avermaet, 3e, et Oliver Naesen, 4e.

Le premier Français, Florian Sénéchal (Quick-Step) a pris la 9e place.

"Je ne pensais pas être déjà autant en forme. Mes grands objectifs se situent dans quelques semaines (le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, ndlr). Mais gagner aussi tôt dans la saison, c'est déjà un joli bonus", a expliqué Van Aert, volontairement sobre dans ses déclarations.

"Dans les circonstances actuelles, avec ce qu'il se passe en Ukraine, le sport est vraiment secondaire. Je voudrais avoir une pensée pour tous les gens qui souffrent de cette situation en espérant que le bon sens pourra l'emporter", a-t-il ajouté.

Le champion de Belgique (27 ans), qui a attaqué à 13 kilomètres de l'arrivée peu avant le Bosberg, dernière difficulté du jour, s'est imposé en solitaire.Il a devancé de 23 secondes l'Italien Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious), 2e, et les Belges de la formation AG2R-Citroën Greg Van Avermaet, 3e, et Oliver Naesen, 4e.Le premier Français, Florian Sénéchal (Quick-Step) a pris la 9e place."Je ne pensais pas être déjà autant en forme. Mes grands objectifs se situent dans quelques semaines (le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, ndlr). Mais gagner aussi tôt dans la saison, c'est déjà un joli bonus", a expliqué Van Aert, volontairement sobre dans ses déclarations."Dans les circonstances actuelles, avec ce qu'il se passe en Ukraine, le sport est vraiment secondaire. Je voudrais avoir une pensée pour tous les gens qui souffrent de cette situation en espérant que le bon sens pourra l'emporter", a-t-il ajouté.