Wout van Aert a perdu son maillot jaune, mais avec panache, jeudi, au terme de la 6e étape du Tour de France. Le coureur de Jumbo-Visma a multiplié les attaques et a finalement passé 135 km à l'avant, d'abord avec le Danois Jakob Fuglsang et l'Américain Quinn Simmons, puis seul devant. "J'ai essayé de profiter de mon dernier jour en jaune", a confié Van Aert au micro de France Télévision.

"Je suis content de changer", a souri Van Aert qui portera désormais le vert, son objectif du Tour, en course. "Le jaune est le plus beau maillot, mais cela m'a valu quelques journées intenses. Aujourd'hui, j'espérais être dans l'échappée. Mais pour y arriver, j'ai beaucoup donné. J'ai pensé que je devais essayer de profiter de mon dernier jour en jaune et de donner quelque chose au public."

"Nous savions que la journée serait difficile à contrôler", a expliqué Van Aert. "C'est pour ça que je voulais prendre l'échappée. La journée serait longue et nous pensions qu'aucune équipe ne nous aiderait. J'ai essayé de prendre l'échappée, mais à trois c'était difficile. C'était déjà difficile d'arriver en tête, UAE (l'équipe de Pogacar, ndlr) a essayé de me garder dans le peloton, mais c'était bon de mettre la pression." Vendredi, le peloton affrontera la redoutable Super Planche des Belles Filles.

"J'espère aider mes équipiers au début de la montée et de récupérer un peu", a résumé Van Aert.

Wout van Aert a perdu son maillot jaune, mais avec panache, jeudi, au terme de la 6e étape du Tour de France. Le coureur de Jumbo-Visma a multiplié les attaques et a finalement passé 135 km à l'avant, d'abord avec le Danois Jakob Fuglsang et l'Américain Quinn Simmons, puis seul devant. "J'ai essayé de profiter de mon dernier jour en jaune", a confié Van Aert au micro de France Télévision."Je suis content de changer", a souri Van Aert qui portera désormais le vert, son objectif du Tour, en course. "Le jaune est le plus beau maillot, mais cela m'a valu quelques journées intenses. Aujourd'hui, j'espérais être dans l'échappée. Mais pour y arriver, j'ai beaucoup donné. J'ai pensé que je devais essayer de profiter de mon dernier jour en jaune et de donner quelque chose au public.""Nous savions que la journée serait difficile à contrôler", a expliqué Van Aert. "C'est pour ça que je voulais prendre l'échappée. La journée serait longue et nous pensions qu'aucune équipe ne nous aiderait. J'ai essayé de prendre l'échappée, mais à trois c'était difficile. C'était déjà difficile d'arriver en tête, UAE (l'équipe de Pogacar, ndlr) a essayé de me garder dans le peloton, mais c'était bon de mettre la pression." Vendredi, le peloton affrontera la redoutable Super Planche des Belles Filles."J'espère aider mes équipiers au début de la montée et de récupérer un peu", a résumé Van Aert.