Lors de la 7e étape du Tour d'Espagne, qui reliait Alhendin à Alcaudete (Sud-Est de l'Espagne), le Canadien Ryder Hesjedal a chuté à l'entame d'un virage, sans conséquence pour le coureur de la formation Garmin-Sharp. Un détail a néanmoins semé le doute chez les observateurs attentifs. Sur la vidéo qui suit, la roue arrière semble en effet faire avancer tout seul le vélo qui était quasiment à l'arrêt.

Il n'en fallait pas plus pour raviver la rumeur du moteur dans le vélo. Mais dans une autre vidéo plus récente, le Danois Alex Rasmussen démontre que cette théorie n'est pas nécessaire la seule explication. En actionnant simplement le pédalier, puis en couchant le vélo au sol, on observe le même mouvement. Il s'agirait donc bien d'un mouvement naturel du vélo. Alors, convaincu ?

Lors de la 7e étape du Tour d'Espagne, qui reliait Alhendin à Alcaudete (Sud-Est de l'Espagne), le Canadien Ryder Hesjedal a chuté à l'entame d'un virage, sans conséquence pour le coureur de la formation Garmin-Sharp. Un détail a néanmoins semé le doute chez les observateurs attentifs. Sur la vidéo qui suit, la roue arrière semble en effet faire avancer tout seul le vélo qui était quasiment à l'arrêt.Il n'en fallait pas plus pour raviver la rumeur du moteur dans le vélo. Mais dans une autre vidéo plus récente, le Danois Alex Rasmussen démontre que cette théorie n'est pas nécessaire la seule explication. En actionnant simplement le pédalier, puis en couchant le vélo au sol, on observe le même mouvement. Il s'agirait donc bien d'un mouvement naturel du vélo. Alors, convaincu ?