La 11e étape, qui débutait mercredi à Pampelune (Nord-Est de l'Espagne), a été fatale pour Nairo Quintana (24 ans). Le coureur colombien de la Movistar a été impliqué dans une chute collective après seulement une vingtaine de kilomètres de course.

Déjà diminué par une chute la veille, ce nouveau pépin pour Quintana signifie son abandon et la fin de ses ambitions dans ce Tour d'Espagne. Il s'est en effet fracturé l'omoplate droite et devait être opéré ce jeudi matin dans un hôpital de la région.

Fabio Aru en solitaire, Contador garde la tête

C'est l'Italien Fabio Aru (Astana) qui s'est imposé au sommet de San Miguel de Aralar, dans le Royaume de Navarre. A un kilomètre de l'arrivée, il a placé une accélération et s'est extrait facilement du groupe des favoris. Dans l'ascension finale, avec des passages à plus de 13%, Fabio Aru a devancé de 6 secondes le groupe de poursuivants. Une première victoire pour le coureur dans ce Tour d'Espagne. "Je ne me préoccupe pas du classement général, il reste encore dix étapes, dont quelques-unes très difficiles. Je n'ai encore jamais roulé deux grands Tours dans la même année donc on verra comment les choses évolueront". Fabio Aru (24 ans) avait fait sensation au Giro 2013. Le coureur d'Astana avait été déterminant dans la victoire de son compatriote et équipier, Vincenzo Nibali. Aru s'était même offert le luxe de prendre la 3e place du dernier Tour d'Italie.

Au classement général de la Vuelta, c'est toujours l'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff Saxo) qui reste leader. Il devance son compatriote Alejandro Valverde (Movistar) de 20 secondes et le Colombien Roberto Uran (Omega Pharma Quick-Step) de plus d'une minute. Le premier Belge au classement est Maxime Monfort (Lotto Belisol), qui accuse un retard de 9'15'' sur le leader Contador.

Au programme de la 12e étape ce jeudi, une boucle de 166 km autour de Logrono. Une étape qui devrait convenir aux sprinteurs.

La 11e étape, qui débutait mercredi à Pampelune (Nord-Est de l'Espagne), a été fatale pour Nairo Quintana (24 ans). Le coureur colombien de la Movistar a été impliqué dans une chute collective après seulement une vingtaine de kilomètres de course. Déjà diminué par une chute la veille, ce nouveau pépin pour Quintana signifie son abandon et la fin de ses ambitions dans ce Tour d'Espagne. Il s'est en effet fracturé l'omoplate droite et devait être opéré ce jeudi matin dans un hôpital de la région.Fabio Aru en solitaire, Contador garde la tête C'est l'Italien Fabio Aru (Astana) qui s'est imposé au sommet de San Miguel de Aralar, dans le Royaume de Navarre. A un kilomètre de l'arrivée, il a placé une accélération et s'est extrait facilement du groupe des favoris. Dans l'ascension finale, avec des passages à plus de 13%, Fabio Aru a devancé de 6 secondes le groupe de poursuivants. Une première victoire pour le coureur dans ce Tour d'Espagne. "Je ne me préoccupe pas du classement général, il reste encore dix étapes, dont quelques-unes très difficiles. Je n'ai encore jamais roulé deux grands Tours dans la même année donc on verra comment les choses évolueront". Fabio Aru (24 ans) avait fait sensation au Giro 2013. Le coureur d'Astana avait été déterminant dans la victoire de son compatriote et équipier, Vincenzo Nibali. Aru s'était même offert le luxe de prendre la 3e place du dernier Tour d'Italie. Au classement général de la Vuelta, c'est toujours l'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff Saxo) qui reste leader. Il devance son compatriote Alejandro Valverde (Movistar) de 20 secondes et le Colombien Roberto Uran (Omega Pharma Quick-Step) de plus d'une minute. Le premier Belge au classement est Maxime Monfort (Lotto Belisol), qui accuse un retard de 9'15'' sur le leader Contador. Au programme de la 12e étape ce jeudi, une boucle de 166 km autour de Logrono. Une étape qui devrait convenir aux sprinteurs.