Fabio Jakobsen (Deceuninck - Quick Step) a remporté au sprint la 8e étape du Tour d'Espagne cycliste (WorldTour) samedi en se montrant le plus rapide à l'arrivée des 173,7 km parcourus entre La Santa Pola et La Manga del Mar Menor. Le profil de l'étape tracé en bord de mer ne présentait aucune difficulté.

Le Néerlandais, 24 ans, s'adjuge sa deuxième victoire d'étape sur cette 76e édition de la Vuelta et sa 4e au Tour d'Espagne. Pour la 22e victoire de sa carrière et la 4e de la saison, Fabio Jakobsen, un an après sa mémorable chute au Tour de Pologne, s'est montré le plus rapide devant l'Italien Alberto Dainese (DSM) et deux coureurs Belges, Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix), 3e et Jordi Meeus (BORA-hansgrohe), 4e.

Piet Allegaert (Cofidis) est 10e, troisième Belge dans le top 10. Deceuninck-Quick Step en profite pour signer sa 50e victoire de la saison.

Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve sa tunique rouge de leader au classement général. Il possède toujours 8 secondes d'avance sur l'Autrichien Felix Grossschartner (BORA-hansgrohe) et 25 sur l'Espagnol Enric Mas (Movistar).

Trois coureurs ont composé l'échappée du jour avec trois Espagnols Ander Okamika (Burgos-BH), Aritz Baguez (Caja Rural - Seguros RGA) et Mikel Iturria (Euskaltel - Euskadi).

Le trio a été récupéré tranquillement à 36 bornes de l'arrivée, le peloton s'assurant d'une arrivée massive au sprint. L'Italien Davide Cimolai (Israel Start-Up Nation), trois fois sur le podium à l'issue d'une étape du dernier Giro, a été contraint à l'abandon en raison d'un problème au genou.

Dimanche, la montagne sera de retour au programme de la 9e étape. Quatre ascensions sont prévues au long des 188 km entre Puerto-Lumbreras et le sommet du col hors-catégorie du Alto de Velefique (13,1 km à 7,2 km). Il s'agira de la dernière étape avant la première journée de repos programmée lundi.

Fabio Jakobsen (Deceuninck - Quick Step) a remporté au sprint la 8e étape du Tour d'Espagne cycliste (WorldTour) samedi en se montrant le plus rapide à l'arrivée des 173,7 km parcourus entre La Santa Pola et La Manga del Mar Menor. Le profil de l'étape tracé en bord de mer ne présentait aucune difficulté. Le Néerlandais, 24 ans, s'adjuge sa deuxième victoire d'étape sur cette 76e édition de la Vuelta et sa 4e au Tour d'Espagne. Pour la 22e victoire de sa carrière et la 4e de la saison, Fabio Jakobsen, un an après sa mémorable chute au Tour de Pologne, s'est montré le plus rapide devant l'Italien Alberto Dainese (DSM) et deux coureurs Belges, Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix), 3e et Jordi Meeus (BORA-hansgrohe), 4e. Piet Allegaert (Cofidis) est 10e, troisième Belge dans le top 10. Deceuninck-Quick Step en profite pour signer sa 50e victoire de la saison. Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve sa tunique rouge de leader au classement général. Il possède toujours 8 secondes d'avance sur l'Autrichien Felix Grossschartner (BORA-hansgrohe) et 25 sur l'Espagnol Enric Mas (Movistar). Trois coureurs ont composé l'échappée du jour avec trois Espagnols Ander Okamika (Burgos-BH), Aritz Baguez (Caja Rural - Seguros RGA) et Mikel Iturria (Euskaltel - Euskadi). Le trio a été récupéré tranquillement à 36 bornes de l'arrivée, le peloton s'assurant d'une arrivée massive au sprint. L'Italien Davide Cimolai (Israel Start-Up Nation), trois fois sur le podium à l'issue d'une étape du dernier Giro, a été contraint à l'abandon en raison d'un problème au genou. Dimanche, la montagne sera de retour au programme de la 9e étape. Quatre ascensions sont prévues au long des 188 km entre Puerto-Lumbreras et le sommet du col hors-catégorie du Alto de Velefique (13,1 km à 7,2 km). Il s'agira de la dernière étape avant la première journée de repos programmée lundi.