La 76e édition du Tour d'Espagne cycliste (WorldTour) démarre samedi de Burgos par un contre-la-montre de 7,1 km. Un léger apéritif pour une Vuelta qui s'achèvera le 5 septembre à Saint-Jacques de Compostelle. Les observateurs prévoient une lutte entre le Slovène Primoz Roglic, double tenant du titre, et le trident des INEOS Grenadiers: Richard Carapaz, Egan Bernal et Adam Yates.

Déjà deux fois vainqueur du Tour d'Espagne (2019 et 2020), Primoz Roglic (Jumbo-Visma) s'est refait une santé aux Jeux Olympiques après son abandon au Tour de France. En l'absence de son compatriote Tadej Pogacar, le vainqueur du Tour, le Slovène, champion olympique du contre-la-montre, reste le principal adversaire des INEOS Grenadiers qui compteront surtout sur l'Equatorien Richard Carapaz, en or à Tokyo dans la course sur route, à moins qu'Egan Bernal ne cache bien son jeu.

Le Colombien, vainqueur du Giro au mois de mai, a en effet pointé jeudi lors du point presse de son équipe son récurrent mal de dos et une préparation perturbée par une infection au covid après le Tour d'Italie. Il pourrait cependant, en cas de victoire, devenir le plus jeune coureur à remporter les trois grands Tours après son succès au Tour de France 2019 et au Tour d'Italie 2021.

Carthy, Bernal et Landa, ici sur le Giro, se retrouveront encore sur la Vuelta pour jouer les premiers rôles., iStock
Carthy, Bernal et Landa, ici sur le Giro, se retrouveront encore sur la Vuelta pour jouer les premiers rôles. © iStock

CARTHY, LANDA, LOPEZ, VLASOV ET BARDET COMME OUTSIDERS

A 24 ans et pour sa première participation à la Vuelta. Le Français Bernard Hinault avait accompli cet exploit à 25 ans. Le troisième homme des Grenadiers, Adam Yates disputera son premier grand Tour de l'année, et comme le Britannique l'a confié, l'envie et la fraîcheur sont là. Roglic l'avait emporté l'an dernier, pour 24 secondes, devant Richard Carapaz.

Le Britannique Hugh Carthy (EF Education-Nippo) avait pris la 3e place sur le podium. D'autres prétendants au podium peuvent venir se mêler à la lutte comme l'Espagnol Mikel Landa (Bahrain-Victorious), vainqueur du Tour de Burgos la semaine dernière. Les Movistar pourraient aussi venir troubler les plans avec Enric Mas, Alejandro Valverde ou Miguel Angel Lopez. Romain Bardet (DSM) et Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech) peuvent aussi jouer un rôle dans ce Tour d'Espagne.

Dix-neuf Belges sont annoncés au départ samedi.

BERNAL POUR FAIRE MIEUX QU'HINAULT ?

Egan Bernal pourrait devenir à 24 ans, le plus jeune coureur à remporter les trois grands Tours. Après sa victoire au Tour de France en 2019 et un succès au Tour d'Italie en mai dernier, le Colombien d'INEOS Grenadiers, en cas de victoire à la Vuelta, qui démarre samedi, ferait mieux que le Français Bernard Hinault qui avait complété la passe de trois en 1980, à 25 ans.

Egan Bernal dispute cependant sa première Vuelta et a pointé des problèmes de dos réccurents accentués par les effets toujours présents d'une infection au covid après le Giro. Cela dit, avec une forte équipe INEOS Grenadiers comprenant Richard Carapaz, Adam Yates, Pavel Sivakov et Tom Pidcock notamment, le Colombien lorgne sur une deuxième victoire dans un grand Tour la même année. "Je me sens bien, mais je ne veux pas me mettre trop de pression", a expliqué Egan Bernal, jeudi déjà lors du point presse de son équipe. "Gagner les trois Grands Tours, c'est le plus grand objectif de ma carrière pour l'instant, mais c'est la première fois que je vais faire deux courses de trois semaines au cours de la même saison. Je ne sais pas comment mon corps va réagir. Si j'ai cette opportunité de gagner deux grands Tours la même année, je ferai tout pour, c'est sûr. Chaque course est différente et chaque Grand Tour est différent. Nous allons devoir voir où chacun en est, c'est difficile de le savoir pour le moment. En fait, il s'agira juste d'être honnête au moment de dire comment on se sent", a ajouté encore Egan Bernal.

La 76e édition du Tour d'Espagne cycliste (WorldTour) démarre samedi de Burgos par un contre-la-montre de 7,1 km. Un léger apéritif pour une Vuelta qui s'achèvera le 5 septembre à Saint-Jacques de Compostelle. Les observateurs prévoient une lutte entre le Slovène Primoz Roglic, double tenant du titre, et le trident des INEOS Grenadiers: Richard Carapaz, Egan Bernal et Adam Yates. Déjà deux fois vainqueur du Tour d'Espagne (2019 et 2020), Primoz Roglic (Jumbo-Visma) s'est refait une santé aux Jeux Olympiques après son abandon au Tour de France. En l'absence de son compatriote Tadej Pogacar, le vainqueur du Tour, le Slovène, champion olympique du contre-la-montre, reste le principal adversaire des INEOS Grenadiers qui compteront surtout sur l'Equatorien Richard Carapaz, en or à Tokyo dans la course sur route, à moins qu'Egan Bernal ne cache bien son jeu. Le Colombien, vainqueur du Giro au mois de mai, a en effet pointé jeudi lors du point presse de son équipe son récurrent mal de dos et une préparation perturbée par une infection au covid après le Tour d'Italie. Il pourrait cependant, en cas de victoire, devenir le plus jeune coureur à remporter les trois grands Tours après son succès au Tour de France 2019 et au Tour d'Italie 2021.CARTHY, LANDA, LOPEZ, VLASOV ET BARDET COMME OUTSIDERSA 24 ans et pour sa première participation à la Vuelta. Le Français Bernard Hinault avait accompli cet exploit à 25 ans. Le troisième homme des Grenadiers, Adam Yates disputera son premier grand Tour de l'année, et comme le Britannique l'a confié, l'envie et la fraîcheur sont là. Roglic l'avait emporté l'an dernier, pour 24 secondes, devant Richard Carapaz. Le Britannique Hugh Carthy (EF Education-Nippo) avait pris la 3e place sur le podium. D'autres prétendants au podium peuvent venir se mêler à la lutte comme l'Espagnol Mikel Landa (Bahrain-Victorious), vainqueur du Tour de Burgos la semaine dernière. Les Movistar pourraient aussi venir troubler les plans avec Enric Mas, Alejandro Valverde ou Miguel Angel Lopez. Romain Bardet (DSM) et Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech) peuvent aussi jouer un rôle dans ce Tour d'Espagne. Dix-neuf Belges sont annoncés au départ samedi.BERNAL POUR FAIRE MIEUX QU'HINAULT ? Egan Bernal pourrait devenir à 24 ans, le plus jeune coureur à remporter les trois grands Tours. Après sa victoire au Tour de France en 2019 et un succès au Tour d'Italie en mai dernier, le Colombien d'INEOS Grenadiers, en cas de victoire à la Vuelta, qui démarre samedi, ferait mieux que le Français Bernard Hinault qui avait complété la passe de trois en 1980, à 25 ans. Egan Bernal dispute cependant sa première Vuelta et a pointé des problèmes de dos réccurents accentués par les effets toujours présents d'une infection au covid après le Giro. Cela dit, avec une forte équipe INEOS Grenadiers comprenant Richard Carapaz, Adam Yates, Pavel Sivakov et Tom Pidcock notamment, le Colombien lorgne sur une deuxième victoire dans un grand Tour la même année. "Je me sens bien, mais je ne veux pas me mettre trop de pression", a expliqué Egan Bernal, jeudi déjà lors du point presse de son équipe. "Gagner les trois Grands Tours, c'est le plus grand objectif de ma carrière pour l'instant, mais c'est la première fois que je vais faire deux courses de trois semaines au cours de la même saison. Je ne sais pas comment mon corps va réagir. Si j'ai cette opportunité de gagner deux grands Tours la même année, je ferai tout pour, c'est sûr. Chaque course est différente et chaque Grand Tour est différent. Nous allons devoir voir où chacun en est, c'est difficile de le savoir pour le moment. En fait, il s'agira juste d'être honnête au moment de dire comment on se sent", a ajouté encore Egan Bernal.