Victoire d'étape pour le Bélarusse Vasil Kiryienka. Au terme d'une étape de 186km, le coureur de Sky a faussé compagnie à son groupe d'échappés pour s'imposer en solitaire. Parti à l'avant en début d'étape avec une quinzaine de coureurs, le Belarusse de 32 ans a attaqué à quelque 45 km de l'arrivée dans l'Alto del Caracol, avant-dernière difficulté de la journée.

Toujours leader, Vincenzo Nibali a perdu des plumes durant cette étape. Le coureur d'Astana n'a pu répondre à une accélération de l'équipe Katusha, mais surtout à l'attaque de son dauphin Chris Horner (RadioShack). Le Sicilien finit dixième à 25 secondes du vétéran américain et concède plusieurs secondes à ses poursuivants. Horner est ainsi revenu à 3 petites secondes au classement général !

"Horner est très fort. C'est incroyable ce qu'il fait à près de 42 ans", a commenté Vincenzo Nibali au micro de la télévision espagnole. "Il a démontré que c'était l'un des grands prétendants à cette Vuelta".

Vendredi, les 181 km de la 19e étape conduiront les coureurs vers une deuxième arrivée au sommet consécutive, à l'Alto del Naranco (1re catégorie), avant le terrible Alto de l'Angliru samedi.

Georges Xouras (st.)

Victoire d'étape pour le Bélarusse Vasil Kiryienka. Au terme d'une étape de 186km, le coureur de Sky a faussé compagnie à son groupe d'échappés pour s'imposer en solitaire. Parti à l'avant en début d'étape avec une quinzaine de coureurs, le Belarusse de 32 ans a attaqué à quelque 45 km de l'arrivée dans l'Alto del Caracol, avant-dernière difficulté de la journée. Toujours leader, Vincenzo Nibali a perdu des plumes durant cette étape. Le coureur d'Astana n'a pu répondre à une accélération de l'équipe Katusha, mais surtout à l'attaque de son dauphin Chris Horner (RadioShack). Le Sicilien finit dixième à 25 secondes du vétéran américain et concède plusieurs secondes à ses poursuivants. Horner est ainsi revenu à 3 petites secondes au classement général ! "Horner est très fort. C'est incroyable ce qu'il fait à près de 42 ans", a commenté Vincenzo Nibali au micro de la télévision espagnole. "Il a démontré que c'était l'un des grands prétendants à cette Vuelta". Vendredi, les 181 km de la 19e étape conduiront les coureurs vers une deuxième arrivée au sommet consécutive, à l'Alto del Naranco (1re catégorie), avant le terrible Alto de l'Angliru samedi. Georges Xouras (st.)