Si plusieurs des Belges engagés cette année peuvent viser une victoire d'étape, la plupart seront surtout au service de leur leader. On peut diviser les Belges présents sur ce 106e Tour de France en deux catégories: les attaquants/sprinters et les coéquipiers.

Attaquants/sprinters:

1) Greg Van Avermaet (CCC), qui disputera son 7e Tour, a remporté deux étapes (en 2015 et 2016) et a porté le maillot jaune pendant trois jours en 2016 et pendant huit jours l'année dernière. Le Waeslandien pourrait tenter sa chance dans la 3e étape, qui arrive à Epernay, la 5e à Colmar et les deux étapes dans le Massif Central les 13 et 14 juillet. Le champion olympique est rapide au sprint et les étapes vallonnées lui conviennent. Mais il doit tenir compte de la concurrence de coureurs comme Michael Matthews, Peter Sagan ou Julian Alaphilippe.

2) Thomas De Gendt (Lotto Soudal), dont ce sera aussi le 7e Tour, s'était imposé au Mont Ventoux en 2016. Il avait souvent tenté sa chance l'année dernière, sans parvenir à concrétiser. Cette année, il dit viser de nouveau une victoire d'étape, et attend les Vosges pour tenter sa chance.

3) Tiesj Benoot (Lotto Soudal) avait terminé 20e de son premier Tour en 2017. L'année passée, il avait abandonné après une chute dans la 4e étape. Avide de revanche, le Gantois a prouvé sa bonne forme en terminant 4e du Tour de Suisse. "Je n'ai pas coché d'étapes spécifiques mais je vais essayer de saisir chaque occasion" dit-il. "Que je sois un bon grimpeur est un atout de plus. Le classement du meilleur jeune ne me laisse pas indifférent, j'aimerais porter le maillot blanc, mais la victoire d'étape passe avant. J'espère connaître un Tour semblable à celui de 2017, mais avec une victoire en plus", ajoute le coureur de 25 ans.

4) Serge Pauwels (CCC) aura un rôle libre au sein de sa nouvelle équipe. Le Lierrois de 35 ans, 13e en 2015 et 19e en 2017, a signé quelques places d'honneur sur le Tour. Une victoire d'étape serait une belle récompense pour ce coureur offensif, contraint à l'abandon l'année dernière.

5) Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) va participer à son 3e Tour. L'absence de John Degenkolb lui offre davantage de possibilités. "C'est bien, mais les sprints massifs dans un Tour sont très difficiles, surtout quand on est seul", dit le Louvaniste. "Les purs sprints massifs ne sont pas trop ma tasse de thé. Je vise davantage des étapes plus exigeantes, je pense qu'il y a quatre ou cinq opportunités pour un coureur comme moi, ce qui est beaucoup dans un grand tour".

6) Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) sera au service du Français Romain Bardet, qui rêve du maillot jaune. "Je devrai épauler mon leader, mais j'aurai plus de libertés que les autres années", dit l'ancien champion de Belgique, qui sera pour la 4e fois au Tour.

7) Tim Wellens (Lotto Soudal) sera pour la 3e fois au départ du Tour. La 3e sera-t-elle la bonne pour le Limbourgeois, qui avait souffert de la chaleur et abandonné lors de sa dernière participation il y a deux ans. Il dit avoir travaillé pour remédier à ce problème et a coché plusieurs étapes: la 5e, la 9e, la 12e et la 17e.

8) Wout van Aert (Jumbo-Visma) découvrira la Grande Boucle à 24 ans. L'ancien champion du monde de cyclocross se montre prudent dans ses déclarations d'avant-course et dit qu'il est au service de ses leaders Dylan Groenewege et Steven Kruiswijk. Mais ses deux victoires d'étape et le classement par points du Dauphiné l'autorisent à nourrir quelques ambitions, notamment dans la 3e étape Binche-Epernay. Le nouveau champion de Belgique du contre-la-montre sera un des moteurs des Jumbo-Visma dans le contre-la-montre par équipes de dimanche. Il sera aussi à suivre dans le chrono de Pau en 2e semaine.

9) Jens Debusschere (Katusha Alpecin), dont ce sera le 3e Tour, sera un des sprinters de son équipe avec Rick Zabel et Marco Haller. Il pourra aussi tenter sa chance dans les échappées.

10) Dylan Teuns (Bahrain-Merida), 27 ans, va découvrir la Grande Boucle. Il a pris part au Tour d'Espagne en 2016 et 2018 et au Giro 2017. Il sera au service de Vincenzo Nibali mais pourra viser un succès d'étape, lui qui a gagné une étape et porté deux jours le maillot jaune au Dauphiné.

11) Xandro Meurisse (Wanty-Gobert) va aussi disputer son premier Tour. Le Courtraisien a pris la 14e place au Dauphiné. Il sera un des atouts de son équipe avec le Français Guillaume Martin, surtout dans les étapes de transition.

Coéquipers:

12) Jasper De Buyst (Lotto Soudal) est pour la 2e fois au Tour. Après avoir travaillé pour André Greipel l'année passée, il sera cette fois au service de Caleb Ewan. "Ma condition est meilleure que l'année passée. J'ai eu la préparation parfaite avec le Giro et le ZLM Toer", avance le coureur de 25 ans.

13) Jens Keukeleire (Lotto Soudal) sera au départ du Tour pour la 4e fois. "Ce ne sera pas facile d'enlever une étape. Je serai content si je peux remplir mon rôle au service de Caleb Ewan", dit le Brugeois de 30 ans. "Il y a plus d'étapes de transition cette année. On verra quand mon équipe me laissera la possibilité de m'échapper".

14) Maxime Monfort (Lotto Soudal), un des deux Wallons du peloton, revient au Tour après six ans d'absence. Le Nandrinois de 36 ans, 14e pour sa dernière participation en 2013, sera au service de l'équipe durant les dix premiers jours de course. Il pourrait tenter sa chance en 3e semaine.

15) Laurens De Plus (Jumbo-Visma) est un des néophytes belges sur la Grande Boucle. Après avoir abandonné le Giro, malade, l'Alostois de 23 ans sera au service du Néerlandais Steven Kruijswijk. "Je n'ai pas d'ambitions personnelles. Je veux juste arriver à Paris et épauler mon leader autant que possible".

16) Yves Lampaert (Deceuninck - Quick-Step), dont ce sera le 2e Tour, travaillera surtout pour son équipe, notamment dans le train de Viviani en vue des sprints massifs.

17) Dries Devenyns (Deceuninck - Quick-Step) va prendre part à son 5e Tour, le premier depuis 2014. Le Louvaniste sera au service de l'Espagnol Enric Mas dans les étapes de montagne, et éventuellement Julian Alaphilippe.

18) Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) est à 21 ans le plus jeune coureur du Tour, une course qu'il va découvrir. Le Campinois doit sa sélection au forfait de Fernando Gaviria. Il est là "pour apprendre", lui qui sera au service d'Alexander Kristoff dans les sprints.

19) Kevin Van Melsen (Wanty-Gobert), l'autre Wallon présent sur le Tour, va effectuer ses débuts sur la Grande Boucle. Il est là pour épauler ses leaders.

20) Frederik Backaert (Wanty-Gobert) vient pour la 2e fois au Tour. On devrait le voir dans l'une ou l'autre échappée matinale.

21) Aimé De Gendt (Wanty-Gobert), 25 ans, est présent pour la première fois et est surtout là pour apprendre.