L'Américain responsable de l'équipe de Garmin-Sharp a offert la saison dernière un contrat au coureur Thomas Dekker, âgé de 28 ans, après une longue hésitation. "Thomas a fait usage de dopage sanguin jusqu'en 2008. C'est pour cela que j'ai eu mes doutes sur son réel talent. C'est pourquoi il a été plus souvent contrôlé que mes autres coureurs."

En 2009, alors qu'il roulait pour l'équipe Silence-Lotto, Dekker a été convaincu de dopage au dynepo un dérivé de l'EPO en 2007, époque où il courait pour Rabobank.

Le Néerlandais a avoué s'être dopé et a été suspendu jusqu'au 1er juillet 2011. Garmin lui a ensuite donné une nouvelle chance. "J'attends beaucoup de Thomas en 2013. Nous verrons", ajoute Vaughters.

Vaughters est un des anciens équipiers de Lance Armstrong qui a témoigné à l'USADA contre le Texan. Il a aussi avoué avoir lui-même fait usage de dopage alors qu'il était coureur. Depuis qu'il est manager de Garmin il a instauré une stricte politique antidopage au sein de l'équipe.

Dekker n'est pas le premier coureur suspendu pour dopage à recevoir une 2e chance de Vaughters. Avant lui, le Britannique David Millar et les Américains Christian Vande Velde, Dabid Zabriskie et Tom Danielson, tous anciens équipiers d'Armstrong, ont été dans ce cas.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'Américain responsable de l'équipe de Garmin-Sharp a offert la saison dernière un contrat au coureur Thomas Dekker, âgé de 28 ans, après une longue hésitation. "Thomas a fait usage de dopage sanguin jusqu'en 2008. C'est pour cela que j'ai eu mes doutes sur son réel talent. C'est pourquoi il a été plus souvent contrôlé que mes autres coureurs." En 2009, alors qu'il roulait pour l'équipe Silence-Lotto, Dekker a été convaincu de dopage au dynepo un dérivé de l'EPO en 2007, époque où il courait pour Rabobank. Le Néerlandais a avoué s'être dopé et a été suspendu jusqu'au 1er juillet 2011. Garmin lui a ensuite donné une nouvelle chance. "J'attends beaucoup de Thomas en 2013. Nous verrons", ajoute Vaughters. Vaughters est un des anciens équipiers de Lance Armstrong qui a témoigné à l'USADA contre le Texan. Il a aussi avoué avoir lui-même fait usage de dopage alors qu'il était coureur. Depuis qu'il est manager de Garmin il a instauré une stricte politique antidopage au sein de l'équipe. Dekker n'est pas le premier coureur suspendu pour dopage à recevoir une 2e chance de Vaughters. Avant lui, le Britannique David Millar et les Américains Christian Vande Velde, Dabid Zabriskie et Tom Danielson, tous anciens équipiers d'Armstrong, ont été dans ce cas. Sportfootmagazine.be, avec Belga