Après une entame de course groupée, Van der Poel a accéléré à deux reprises avant de creuser un écart conséquent. Jamais réellement inquiété, il a devancé Wout van Aert de 35 secondes à l'arrivée. "J'ai été surpris de voir un peloton assez fourni pendant longtemps. Avec de longues portions boueuses, le Cross des As est compliqué. Je suis content d'y avoir pu m'imposer pour la première fois, le tout dans une belle atmosphère", a raconté le Néerlandais de 22 ans.

Après 6 des 8 manches du Trophée AP Assurances, Van der Poel est solidement accroché à sa première place. "J'aimerais le remporter pour la première fois."

Quant à Wout van Aert (Crelan-Charles), il a dû se contenter de la 2e place. "Mathieu était le plus fort, je n'ai pas pu répondre à sa 2e accélération", a-t-il concédé. "Il faut aussi savoir reconnaître quand les autres sont meilleurs. Jeudi, je n'avais pas les mêmes jambes qu'à Namur (où Van Aert a gagné en Coupe du monde, NDLR)."

Après une entame de course groupée, Van der Poel a accéléré à deux reprises avant de creuser un écart conséquent. Jamais réellement inquiété, il a devancé Wout van Aert de 35 secondes à l'arrivée. "J'ai été surpris de voir un peloton assez fourni pendant longtemps. Avec de longues portions boueuses, le Cross des As est compliqué. Je suis content d'y avoir pu m'imposer pour la première fois, le tout dans une belle atmosphère", a raconté le Néerlandais de 22 ans. Après 6 des 8 manches du Trophée AP Assurances, Van der Poel est solidement accroché à sa première place. "J'aimerais le remporter pour la première fois." Quant à Wout van Aert (Crelan-Charles), il a dû se contenter de la 2e place. "Mathieu était le plus fort, je n'ai pas pu répondre à sa 2e accélération", a-t-il concédé. "Il faut aussi savoir reconnaître quand les autres sont meilleurs. Jeudi, je n'avais pas les mêmes jambes qu'à Namur (où Van Aert a gagné en Coupe du monde, NDLR)."