Le Néo-Zélandais Patrick Bevin, l'Italien Alessandro De Marchi, l'Allemand Simon Geschke, l'Américain Joey Rosskopf, le Suisse Michael Schär et le Polonais Lukasz Wisniowski complètent la sélection.

"C'est vraiment spécial d'avoir un Grand Départ à Bruxelles", a commenté Van Avermaet, 34 ans. "Avoir la chance de rouler la plus grande course de l'année devant ta famille et tes amis donne une motivation supplémentaire. M'aligner en tant que dernier Belge porteur du maillot jaune rend cela encore plus excitant, j'en suis fier."

Vainqueur de deux étapes dans sa carrière, en 2015 et 2016, le champion olympique a les idées claires: "je veux gagner une étape, ce n'est pas un secret. Sans un leader pour le classement général, nous avons la liberté de rouler pour nos résultats personnels, c'est excitant. Pas seulement pour moi, mais pour toute l'équipe. Je ne m'attendais pas à porter le maillot jaune pendant huit jours l'an passé. C'est un bon rappel de comment tu dois saisir chaque opportunité qui vient durant la course et être aggressif du départ à l'arrivée."

"Plusieurs étapes conviennent à Greg, il bénéficiera d'un soutien total de l'équipe ces jours-là", a expliqué le directeur sportif Fabio Baldato.

Serge Pauwels, 35 ans, sera au départ du Tour pour la sixième fois. "Un Grand Départ en Belgique est assez unique. Ce sera la première et la dernière fois dans ma carrière", a commenté le coureur. "Mon rôle sera similaire à celui que j'ai tenu ces dernières années lorsque nous visions des victoires d'étape. Il s'agira de saisir les occasions qui se présentent. Je pense qu'il y a quelques bonnes étapes pour moi, à commencer par celle de La Planche des Belles Filles. Avec des gars comme Alessandro De Marchi et Simon Geschke, nous aurons la force du nombre."