"C'est toujours chouette de gagner, mais c'est quand même un peu spécial", a déclaré Greg Van Avermaet. "J'ai battu le maillot jaune au sprint devant un public nombreux. Quelle foule ! J'ai été fort soutenu par le public, cela m'a donné un surplus de motivation. Mon prochain objectif sera de bien préparer la Classica San Sebastian, que j'espère aussi remporter", a ajouté le Waeslandien de 29 ans.

Le minibus de Nibali

Vingt-quatre heures après sa victoire dans le 101e Tour de France, Vincenzo Nibali était donc dans la cité des oignons.

"Quelle ambiance! C'est du jamais vu", selon le coureur italien d'Astana. "Après le défilé du Tour et la cérémonie protocolaire sur les Champs Elysées, il y a encore eu une fête avec mes coéquipiers, à laquelle ont assisté plusieurs personnes venues du Kazakhstan. Il y avait environ 150 personnes. Ça a été une chouette fête, qui a duré jusque 3h du matin. Après, il était temps d'aller se coucher".

Nibali est venu à Alost en...minibus. "J'ai loué un minibus avec Alessandro Vanotti. Nos familles ont fait le voyage avec nous vers Alost. J'ai moi-même été au volant", raconte le Sicilien.

"Durant le dernier Tour, l'étape de Sheffield, au terme de laquelle j'ai endossé mon premier maillot jaune, a été un grand jour, tout comme l'étape de pavés que j'ai bien négociée. Bien sûr, j'aurais voulu me battre jusqu'au bout avec Froome et Contador, mais cela n'a pas été le cas. Quoiqu'il en soit, je restera à jamais le vainqueur du Tour 2014".

"C'est toujours chouette de gagner, mais c'est quand même un peu spécial", a déclaré Greg Van Avermaet. "J'ai battu le maillot jaune au sprint devant un public nombreux. Quelle foule ! J'ai été fort soutenu par le public, cela m'a donné un surplus de motivation. Mon prochain objectif sera de bien préparer la Classica San Sebastian, que j'espère aussi remporter", a ajouté le Waeslandien de 29 ans. Le minibus de Nibali Vingt-quatre heures après sa victoire dans le 101e Tour de France, Vincenzo Nibali était donc dans la cité des oignons. "Quelle ambiance! C'est du jamais vu", selon le coureur italien d'Astana. "Après le défilé du Tour et la cérémonie protocolaire sur les Champs Elysées, il y a encore eu une fête avec mes coéquipiers, à laquelle ont assisté plusieurs personnes venues du Kazakhstan. Il y avait environ 150 personnes. Ça a été une chouette fête, qui a duré jusque 3h du matin. Après, il était temps d'aller se coucher". Nibali est venu à Alost en...minibus. "J'ai loué un minibus avec Alessandro Vanotti. Nos familles ont fait le voyage avec nous vers Alost. J'ai moi-même été au volant", raconte le Sicilien. "Durant le dernier Tour, l'étape de Sheffield, au terme de laquelle j'ai endossé mon premier maillot jaune, a été un grand jour, tout comme l'étape de pavés que j'ai bien négociée. Bien sûr, j'aurais voulu me battre jusqu'au bout avec Froome et Contador, mais cela n'a pas été le cas. Quoiqu'il en soit, je restera à jamais le vainqueur du Tour 2014".