Le maire d'Utrecht (centre des Pays-Bas) Jan van Zanen a accueilli les organisateurs du Tour en leur faisant visiter le futur parking à vélos de 12.500 places, présenté comme "le plus grand du monde". "Utrecht est la ville du vélo", a déclaré le maire. "Chaque jour, 25.000 citoyens de la ville (sur 350.000 habitants) se rendent au travail à vélo. 90.000 habitants utilisent leur vélo chaque semaine".

La ville néerlandaise a opté ces dernières années pour une politique de mobilité écologique, favorisant l'usage du vélo et des transports en commun au détriment de la voiture. "Garer sa voiture coûte trois euros de l'heure, alors que circuler en vélo est gratuit", a expliqué Jan van Zanen, en insistant sur les nombreux travaux actuellement en cours pour améliorer le quotidien des cyclistes.

Les pistes cyclables, en sites propres, sont élargies afin de réduire les embouteillages des cyclistes aux heures de pointe. La signalisation est améliorée. D'impressionnants parkings à vélo sont construits dans le quartier de la gare.

"Cette promotion du cyclisme pour tous, au quotidien, c'est ce qui nous a poussé à venir ici", a expliqué Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France.

Les Pays-Bas accueilleront en juillet prochain le départ de Tour pour la sixième fois, cinq ans après le Grand Départ depuis Rotterdam. "Ce sera aussi fabuleux qu'à Rotterdam, où un million de spectateurs s'étaient déplacés. Je suis sûr que dans 30 ans, on s'en souviendra encore: ce sera grandiose", a promis Joop Zoetemelk, ancien vainqueur néerlandais de la Grande Boucle et ambassadeur du Grand Départ.

Le maire d'Utrecht (centre des Pays-Bas) Jan van Zanen a accueilli les organisateurs du Tour en leur faisant visiter le futur parking à vélos de 12.500 places, présenté comme "le plus grand du monde". "Utrecht est la ville du vélo", a déclaré le maire. "Chaque jour, 25.000 citoyens de la ville (sur 350.000 habitants) se rendent au travail à vélo. 90.000 habitants utilisent leur vélo chaque semaine". La ville néerlandaise a opté ces dernières années pour une politique de mobilité écologique, favorisant l'usage du vélo et des transports en commun au détriment de la voiture. "Garer sa voiture coûte trois euros de l'heure, alors que circuler en vélo est gratuit", a expliqué Jan van Zanen, en insistant sur les nombreux travaux actuellement en cours pour améliorer le quotidien des cyclistes. Les pistes cyclables, en sites propres, sont élargies afin de réduire les embouteillages des cyclistes aux heures de pointe. La signalisation est améliorée. D'impressionnants parkings à vélo sont construits dans le quartier de la gare. "Cette promotion du cyclisme pour tous, au quotidien, c'est ce qui nous a poussé à venir ici", a expliqué Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France. Les Pays-Bas accueilleront en juillet prochain le départ de Tour pour la sixième fois, cinq ans après le Grand Départ depuis Rotterdam. "Ce sera aussi fabuleux qu'à Rotterdam, où un million de spectateurs s'étaient déplacés. Je suis sûr que dans 30 ans, on s'en souviendra encore: ce sera grandiose", a promis Joop Zoetemelk, ancien vainqueur néerlandais de la Grande Boucle et ambassadeur du Grand Départ.