Après trois premières étapes en ligne plutôt décevantes, à l'exception du tour de force de Wout Van Aert sur la fin de celle d'hier, cette première grande passe d'armes sur les pavés du Nord était attendue. On ne fut pas déçu avec une course complètement folle au scénario décousue et avec un dénouement inattendu.

L'Australien Simon Clarke, qui était sans contrat au début de l'année, a remporté la 5e étape du Tour de France, mercredi, entre Lille Métropole et Arenberg Porte du Hainaut. Après 157 km et 11 secteurs pavés, le coureur d'Israel-Premier Tech a devancé dans les derniers mètres le Néerlandais Taco van der Hoorn (Intermarché-Wanty Gobert) et le Norvégien Edvald Boasson Hagen (TotalEnergies). Wout van Aert (Jumbo-Visma) a sauvé de justesse son maillot jaune au terme d'une étape compliquée pour lui et pour son équipe, avec le Slovène Primoz Roglic qui a perdu plus de 2 minutes.

Cort Nielsen encore à l'attaque

Très attendue avec ses 11 secteurs pavés, pour un total de 19,7 km (dont 10,2 km en commun avec Paris-Roubaix), cette étape constituait l'un des temps forts de cette première semaine de Tour. L'inévitable danois Magnus Cort Nielsen (EF Education-Easypost), maillot à pois, le Néerlandais Taco van der Hoorn (Intermarché-Wanty Gobert) et le Norvégien Edvald Boasson Hagen (TotalEnergies) attaquaient dès le 3e kilomètre. Au 21e km, un trio, composé de l'Australien Simon Clarke (Israel-Premier Tech), de l'Américain Neilson Powless (EF Education-Easypost) et du Français Alexis Gougeard (B&B Hotel-KTM), se joignait aux échappés pour former un groupe de six hommes. Les échappés ne trainaient pas en route, avalant 51,1 km durant la première heure de course.

Magnus Cort Nielsen était à l'attaque pour la quatrième fois consécutive., iStock
Magnus Cort Nielsen était à l'attaque pour la quatrième fois consécutive. © iStock

Une chute et une grosse frayeur pour Van Aert

Après 60 km de course, Wout van Aert se retrouvait au sol. Le maillot jaune repartait peu après. Il mettait une dizaine de kilomètres à rentrer dans le peloton, après avoir connu une frayeur, en manquant de peu de percuter la voiture de DSM durant sa remontée.

Les échappés abordaient le premier secteur pavé, à 77 km de l'arrivée, avec 3:30 d'avance sur le peloton. A 38 km de l'arrivée, une cassure s'opérait dans le peloton. Van Aert et le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) figuraient parmi les principaux lâchés. Le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) connaissait lui un ennui mécanique. Repassé devant lui, Van Aert se relevait pour l'attendre. La journée noire des Jumbo-Visma se poursuivait avec une chute de Primoz Roglic dans un rond-point.

Tout profit pour le tenant du titre, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), qui voyait l'occasion de creuser l'écart au général et sortait du peloton avec Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) à 18 km de l'arrivée.

En suivant l'offensive de Jasper Stuyven, Tadej Pogacar a pu prendre quelques secondes d'avance sur ses principaux favoris., iStock
En suivant l'offensive de Jasper Stuyven, Tadej Pogacar a pu prendre quelques secondes d'avance sur ses principaux favoris. © iStock

Sans Gougeard et Cort Nielsen, entre-temps lâchés, quatre coureurs se disputaient la victoire d'étape, avec Powless qui pouvait rêver du maillot jaune. L'Américain tentait de faire coup double en partant sous la flamme rouge, mais ses compagnons d'échappée le reprenaient à 400m de la ligne. Van der Hoorn semblait alors filer vers la victoire, mais Clarke lançait son vélo au bon moment et le dépassait sur le fil. L'Australien, qui aura 36 ans le 18 juillet, signe le septième succès de sa carrière, le premier de la saison, et le deuxième dans un Grand Tour après une étape de la Vuelta 2012.

Derrière, passé le vent de panique qui s'était emparé de ses rivaux, Pogacar, septième à 51 secondes derrière Stuyven, ne parvenait à reprendre que 13 secondes sur le premier peloton. Van Aert franchissait la ligne 1:04 après le vainqueur et sauvait ainsi son maillot jaune.

Wout Van Aert s'est battu jusqu'au bout pour empêcher Jonas Vingegaard de perdre beaucoup de temps et pour sauver son maillot jaune., iStock
Wout Van Aert s'est battu jusqu'au bout pour empêcher Jonas Vingegaard de perdre beaucoup de temps et pour sauver son maillot jaune. © iStock

Le nouveau général voit Van Aert devancer de 13 secondes Powless, de 14 Boasson Hagen et de 19 Pogacar. Grand battu du jour, Roglic, 44e au général, est relégué à 2:36. On parle d'épaule luxée pour le Slovène qui n'est décidément pas vernis sur le Tour. On se rappelle que l'an dernier, il avait aussi dû quitter l'épreuve après une lourde chute après la 3e étape.

Jeudi, le Tour de France effectuera une courte escale en Belgique. Binche accueillera en effet le départ de la 6e étape, qui emmènera les coureurs à Longwy après 219,9 km de course et trois côtes, dont celle de Montigny-sur-Chiers (4e catégorie, 1,6 km à 4,4 pour-cent) et celle de Pulventeux (3e catégorie, 800m à 12,3%) dans les 15 derniers kilomètres.

Après trois premières étapes en ligne plutôt décevantes, à l'exception du tour de force de Wout Van Aert sur la fin de celle d'hier, cette première grande passe d'armes sur les pavés du Nord était attendue. On ne fut pas déçu avec une course complètement folle au scénario décousue et avec un dénouement inattendu. L'Australien Simon Clarke, qui était sans contrat au début de l'année, a remporté la 5e étape du Tour de France, mercredi, entre Lille Métropole et Arenberg Porte du Hainaut. Après 157 km et 11 secteurs pavés, le coureur d'Israel-Premier Tech a devancé dans les derniers mètres le Néerlandais Taco van der Hoorn (Intermarché-Wanty Gobert) et le Norvégien Edvald Boasson Hagen (TotalEnergies). Wout van Aert (Jumbo-Visma) a sauvé de justesse son maillot jaune au terme d'une étape compliquée pour lui et pour son équipe, avec le Slovène Primoz Roglic qui a perdu plus de 2 minutes. Très attendue avec ses 11 secteurs pavés, pour un total de 19,7 km (dont 10,2 km en commun avec Paris-Roubaix), cette étape constituait l'un des temps forts de cette première semaine de Tour. L'inévitable danois Magnus Cort Nielsen (EF Education-Easypost), maillot à pois, le Néerlandais Taco van der Hoorn (Intermarché-Wanty Gobert) et le Norvégien Edvald Boasson Hagen (TotalEnergies) attaquaient dès le 3e kilomètre. Au 21e km, un trio, composé de l'Australien Simon Clarke (Israel-Premier Tech), de l'Américain Neilson Powless (EF Education-Easypost) et du Français Alexis Gougeard (B&B Hotel-KTM), se joignait aux échappés pour former un groupe de six hommes. Les échappés ne trainaient pas en route, avalant 51,1 km durant la première heure de course.Après 60 km de course, Wout van Aert se retrouvait au sol. Le maillot jaune repartait peu après. Il mettait une dizaine de kilomètres à rentrer dans le peloton, après avoir connu une frayeur, en manquant de peu de percuter la voiture de DSM durant sa remontée. Les échappés abordaient le premier secteur pavé, à 77 km de l'arrivée, avec 3:30 d'avance sur le peloton. A 38 km de l'arrivée, une cassure s'opérait dans le peloton. Van Aert et le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) figuraient parmi les principaux lâchés. Le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) connaissait lui un ennui mécanique. Repassé devant lui, Van Aert se relevait pour l'attendre. La journée noire des Jumbo-Visma se poursuivait avec une chute de Primoz Roglic dans un rond-point. Tout profit pour le tenant du titre, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), qui voyait l'occasion de creuser l'écart au général et sortait du peloton avec Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) à 18 km de l'arrivée.Sans Gougeard et Cort Nielsen, entre-temps lâchés, quatre coureurs se disputaient la victoire d'étape, avec Powless qui pouvait rêver du maillot jaune. L'Américain tentait de faire coup double en partant sous la flamme rouge, mais ses compagnons d'échappée le reprenaient à 400m de la ligne. Van der Hoorn semblait alors filer vers la victoire, mais Clarke lançait son vélo au bon moment et le dépassait sur le fil. L'Australien, qui aura 36 ans le 18 juillet, signe le septième succès de sa carrière, le premier de la saison, et le deuxième dans un Grand Tour après une étape de la Vuelta 2012. Derrière, passé le vent de panique qui s'était emparé de ses rivaux, Pogacar, septième à 51 secondes derrière Stuyven, ne parvenait à reprendre que 13 secondes sur le premier peloton. Van Aert franchissait la ligne 1:04 après le vainqueur et sauvait ainsi son maillot jaune. Le nouveau général voit Van Aert devancer de 13 secondes Powless, de 14 Boasson Hagen et de 19 Pogacar. Grand battu du jour, Roglic, 44e au général, est relégué à 2:36. On parle d'épaule luxée pour le Slovène qui n'est décidément pas vernis sur le Tour. On se rappelle que l'an dernier, il avait aussi dû quitter l'épreuve après une lourde chute après la 3e étape.Jeudi, le Tour de France effectuera une courte escale en Belgique. Binche accueillera en effet le départ de la 6e étape, qui emmènera les coureurs à Longwy après 219,9 km de course et trois côtes, dont celle de Montigny-sur-Chiers (4e catégorie, 1,6 km à 4,4 pour-cent) et celle de Pulventeux (3e catégorie, 800m à 12,3%) dans les 15 derniers kilomètres.