Le taux de vaccination au sein des équipes cyclistes professionnelles varierait entre 40 et 100% selon une enquête menée par l'UCI pendant l'intersaison. Elle a été réalisée au sein des équipes masculines et féminines appartenant aux deux premières divisions professionnelles. Le site Cyclingweek rapporte que l'étude constate des écarts de couverture vaccinale entre les différentes équipes. Les identités des équipes avec moins de coureurs vaccinés n'ont pas été révélée par l'UCI. Elle affirme que dans trois-quarts des équipes, plus de 80% des coueurs et du personnel d'encadrement sont entièrement vaccinés.

L'étude met aussi en lumière qu'une plus grande proportion de membres du personnel d'assistance est entièrement vaccinée par rapport aux coureurs, avec des taux de vaccination totaux de 85 % et 79 % respectivement. On peut aussi constater que les équipes féminines possèdent une couverture vaccinale plus élevée que leurs homologues masculins, 97 % des équipes féminines du WorldTour contre 79 % des équipes masculines du WorldTour et 86 % des équipes masculines ProTeam.

La troisième dose aussi recommandée

L'UCI a déclaré que l'état général de la situation était "bon" mais a encouragé les équipes à "veiller à ce que le plus grand nombre possible de coureurs du peloton soient vaccinés, la troisième dose du vaccin étant fortement recommandée". On sait que pour cette dernière, certains coureurs ayant mal assimilé les deux premières doses comme Greg Van Avermaet par exemple, préfèrent attendre une période plus creuse de leur saison, avec moins d'objectifs, pour la recevoir.

L'UCI a également mis à jour ses protocoles Covid avant le coup d'envoi de la nouvelle saison qui aura lieu ce mercredi à Majorque. L'instance internationale adoptera le principe simple que les règles les plus strictes s'appliquent, qu'il s'agisse de celles du pays organisateur de la course ou de l'UCI elle-même.

Ce protocole actualisé est officiellement entré en vigueur ce lundi et s'appliquera à toutes les courses sur route du calendrier international.

De nombreuses mesures restent inchangées par rapport à l'année dernière, l'UCI n'obligra pas non plus que les coureurs ou le personnel soient vaccinés pour faire partie de la bulle de l'équipe lors des courses. Au lieu de cela, les personnes non vaccinées devront simplement présenter un test PCR négatif dans les 48 heures précédant la compétition.

Le taux de vaccination au sein des équipes cyclistes professionnelles varierait entre 40 et 100% selon une enquête menée par l'UCI pendant l'intersaison. Elle a été réalisée au sein des équipes masculines et féminines appartenant aux deux premières divisions professionnelles. Le site Cyclingweek rapporte que l'étude constate des écarts de couverture vaccinale entre les différentes équipes. Les identités des équipes avec moins de coureurs vaccinés n'ont pas été révélée par l'UCI. Elle affirme que dans trois-quarts des équipes, plus de 80% des coueurs et du personnel d'encadrement sont entièrement vaccinés.L'étude met aussi en lumière qu'une plus grande proportion de membres du personnel d'assistance est entièrement vaccinée par rapport aux coureurs, avec des taux de vaccination totaux de 85 % et 79 % respectivement. On peut aussi constater que les équipes féminines possèdent une couverture vaccinale plus élevée que leurs homologues masculins, 97 % des équipes féminines du WorldTour contre 79 % des équipes masculines du WorldTour et 86 % des équipes masculines ProTeam.La troisième dose aussi recommandéeL'UCI a déclaré que l'état général de la situation était "bon" mais a encouragé les équipes à "veiller à ce que le plus grand nombre possible de coureurs du peloton soient vaccinés, la troisième dose du vaccin étant fortement recommandée". On sait que pour cette dernière, certains coureurs ayant mal assimilé les deux premières doses comme Greg Van Avermaet par exemple, préfèrent attendre une période plus creuse de leur saison, avec moins d'objectifs, pour la recevoir.L'UCI a également mis à jour ses protocoles Covid avant le coup d'envoi de la nouvelle saison qui aura lieu ce mercredi à Majorque. L'instance internationale adoptera le principe simple que les règles les plus strictes s'appliquent, qu'il s'agisse de celles du pays organisateur de la course ou de l'UCI elle-même.Ce protocole actualisé est officiellement entré en vigueur ce lundi et s'appliquera à toutes les courses sur route du calendrier international.De nombreuses mesures restent inchangées par rapport à l'année dernière, l'UCI n'obligra pas non plus que les coureurs ou le personnel soient vaccinés pour faire partie de la bulle de l'équipe lors des courses. Au lieu de cela, les personnes non vaccinées devront simplement présenter un test PCR négatif dans les 48 heures précédant la compétition.