Tadej Pogacar, double vainqueur du Tour de France en Titre, estime que le parcours de la Grande Boucle 2022, présenté jeudi, est vraiment complet. "C'est un très bon parcours, intéressant de la première à la dernière étape. Des sprints, du vent, des pavés, des montées courtes, des longues, des raides. Ce sera un Tour vraiment complet", a lancé le prodige slovène de 23 ans.

"J'ai hâte d'en prendre le départ. J'ai déjà gagné à la Planche des Belles filles (le contre-la-montre de l'avant-dernière étape en 2020, ndlr). Ce sera une étape dure, on ne sait jamais ce qu'il peut s'y passer. Mais ce sera encore loin de la fin. J'y ai de grands souvenirs, je me rappelle de chaque instant de la montée, je suis impatient de la grimper à nouveau", a ajouté le pensionnaire de la formation UAE Emirates. 'Pogi' a ensuite évoqué la pression inhérente à la défense de sa couronne. "Il y a beaucoup de prétendants, on en parlera quand on y sera. Je viens de finir la saison, j'ai besoin de repos avant de commencer à penser à 2022. Il y a un peu plus de pression quand on a déjà gagné, c'est sûr", a-t-il ponctué.

Pogacar a signé une saison 2021 XXL en remportant la bagatelle de 13 succès. Il a remporté le Tour ainsi que deux Monuments : Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie. Il a aussi remporté le Tour des Emirats arabes unis, Tirreno-Adriatico et le Tour de Slovénie.

La première semaine du Tour 2022 s'annonce palpitante, a estimé le champion du monde français Julian Alaphilippe, après avoir découvert jeudi à Paris la carte de la prochaine édition de la Grande Boucle.

"Il y a différents terrains d'expression, un contre-la-montre, des étapes de bordures, les pavés, des arrivées pour les puncheurs, c'est sûr qu'il y aura du mouvement", a déclaré le pensionnaire de l'équipe belge Deceuninck-Quick Step. "J'ai hâte de faire les recos (reconnaissances) et voir ce qu'on va pouvoir préparer pour ce Tour. La première impression donne envie", a ajouté celui qui a remporté six étapes du Tour depuis 2018 et porté le maillot jaune à dix-huit reprises.

Alaphilippe, qui n'a jamais couru Paris-Roubaix, a noté la présence de 19 kilomètres de pavés avant l'arrivée de la 5e étape à Arenberg le 6 juillet. "Ca va pimenter le Tour", a souri le champion du monde, très à l'aise sur les pavés du Tour des Flandres l'année passée. Souvent à l'attaque dans le Tour 2021 mais parfois à contre-temps après sa victoire d'étape initiale, il a assuré qu'il tiendrait compte de cette expérience, après une première année passée avec le maillot arc-en-ciel de champion du monde. "Je me fixerai des objectifs, je vais les cibler et m'y tenir, que ça marche ou pas, ce n'est pas grave", a-t-il annoncé. "Je pense avoir déjà assez montré le maillot, je continuerai d'ailleurs de le faire".

Tadej Pogacar, double vainqueur du Tour de France en Titre, estime que le parcours de la Grande Boucle 2022, présenté jeudi, est vraiment complet. "C'est un très bon parcours, intéressant de la première à la dernière étape. Des sprints, du vent, des pavés, des montées courtes, des longues, des raides. Ce sera un Tour vraiment complet", a lancé le prodige slovène de 23 ans."J'ai hâte d'en prendre le départ. J'ai déjà gagné à la Planche des Belles filles (le contre-la-montre de l'avant-dernière étape en 2020, ndlr). Ce sera une étape dure, on ne sait jamais ce qu'il peut s'y passer. Mais ce sera encore loin de la fin. J'y ai de grands souvenirs, je me rappelle de chaque instant de la montée, je suis impatient de la grimper à nouveau", a ajouté le pensionnaire de la formation UAE Emirates. 'Pogi' a ensuite évoqué la pression inhérente à la défense de sa couronne. "Il y a beaucoup de prétendants, on en parlera quand on y sera. Je viens de finir la saison, j'ai besoin de repos avant de commencer à penser à 2022. Il y a un peu plus de pression quand on a déjà gagné, c'est sûr", a-t-il ponctué. Pogacar a signé une saison 2021 XXL en remportant la bagatelle de 13 succès. Il a remporté le Tour ainsi que deux Monuments : Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie. Il a aussi remporté le Tour des Emirats arabes unis, Tirreno-Adriatico et le Tour de Slovénie. La première semaine du Tour 2022 s'annonce palpitante, a estimé le champion du monde français Julian Alaphilippe, après avoir découvert jeudi à Paris la carte de la prochaine édition de la Grande Boucle."Il y a différents terrains d'expression, un contre-la-montre, des étapes de bordures, les pavés, des arrivées pour les puncheurs, c'est sûr qu'il y aura du mouvement", a déclaré le pensionnaire de l'équipe belge Deceuninck-Quick Step. "J'ai hâte de faire les recos (reconnaissances) et voir ce qu'on va pouvoir préparer pour ce Tour. La première impression donne envie", a ajouté celui qui a remporté six étapes du Tour depuis 2018 et porté le maillot jaune à dix-huit reprises. Alaphilippe, qui n'a jamais couru Paris-Roubaix, a noté la présence de 19 kilomètres de pavés avant l'arrivée de la 5e étape à Arenberg le 6 juillet. "Ca va pimenter le Tour", a souri le champion du monde, très à l'aise sur les pavés du Tour des Flandres l'année passée. Souvent à l'attaque dans le Tour 2021 mais parfois à contre-temps après sa victoire d'étape initiale, il a assuré qu'il tiendrait compte de cette expérience, après une première année passée avec le maillot arc-en-ciel de champion du monde. "Je me fixerai des objectifs, je vais les cibler et m'y tenir, que ça marche ou pas, ce n'est pas grave", a-t-il annoncé. "Je pense avoir déjà assez montré le maillot, je continuerai d'ailleurs de le faire".