Beltran était surveillé depuis plus d'un an par la police espagnole. Elle a été mise sur sa piste par un coureur convaincu de dopage, annonce ce lundi le journal espagnol El Pais.

En plus de quelques seringues, les produits Aicar et TB-500 ont été retrouvés dans les bagages de Beltran. Aicar est un stimulateur musculaire et un brûleur de graisses. Il est actuellement indécelable lors des contrôles antidopage. Le TB-500 est le produit que Wim Vansevenant, retiré de la compétition en 2008, avait importé en Belgique en juin 2011 en provenance d'Australie.

Ces deux produits n'ont pas encore été approuvés par les autorités médicales pour un usage humain et n'ont été testés que sur quelques animaux.

Beltran traîne depuis dix ans une mauvaise réputation. Il est suivi par la police depuis septembre 2010 et la Vuelta. Il aurait à l'époque fourni de la Retacrit (EPO Zeta) au coureur David Garcia Dapena de l'équipe Xacobeo Galicia. Dapena a été contrôlé positif durant la Vuelta. Il l'a reconnu et a collaboré avec les enquêteurs.

Depuis lors, Beltran fait l'objet d'une enquête, l'opération 'Skype', qui a abouti à son arrestation le 7 mars.

Beltran était en 2001 médecin de l'équipe italienne Selle Italia. Il avait déjà fait l'objet d'une arrestation après la découverte de produits dopants dans sa voiture.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Beltran était surveillé depuis plus d'un an par la police espagnole. Elle a été mise sur sa piste par un coureur convaincu de dopage, annonce ce lundi le journal espagnol El Pais. En plus de quelques seringues, les produits Aicar et TB-500 ont été retrouvés dans les bagages de Beltran. Aicar est un stimulateur musculaire et un brûleur de graisses. Il est actuellement indécelable lors des contrôles antidopage. Le TB-500 est le produit que Wim Vansevenant, retiré de la compétition en 2008, avait importé en Belgique en juin 2011 en provenance d'Australie. Ces deux produits n'ont pas encore été approuvés par les autorités médicales pour un usage humain et n'ont été testés que sur quelques animaux. Beltran traîne depuis dix ans une mauvaise réputation. Il est suivi par la police depuis septembre 2010 et la Vuelta. Il aurait à l'époque fourni de la Retacrit (EPO Zeta) au coureur David Garcia Dapena de l'équipe Xacobeo Galicia. Dapena a été contrôlé positif durant la Vuelta. Il l'a reconnu et a collaboré avec les enquêteurs. Depuis lors, Beltran fait l'objet d'une enquête, l'opération 'Skype', qui a abouti à son arrestation le 7 mars. Beltran était en 2001 médecin de l'équipe italienne Selle Italia. Il avait déjà fait l'objet d'une arrestation après la découverte de produits dopants dans sa voiture. Sportfootmagazine.be, avec Belga