Un tribunal de Francfort a condamné l'ex-vainqueur du Tour de France (1997), aujourd'hui âgé de 45 ans, à 180 jours-amende à 40 euros/jour.

Cette procédure rapide a permis d'éviter un procès, le tribunal ayant retenu les blessures, mais admis que la vie de la victime n'avait pas été mise en danger. Ullrich, qui a accepté la sanction, se trouvait au moment des faits sous l'emprise de l'alcool et de drogues.

L'ancien champion avait refait la une de l'actualité en 2018 en raison de plusieurs agressions ou actes violents. Il avait notamment été arrêté en Espagne pour s'être introduit dans la propriété d'un voisin et avoir déclenché une bagarre. Il avait aussi été interpellé à l'aéroport de Hambourg après avoir agressé un homme.

La presse allemande affirmait à l'époque qu'il suivait un traitement aux Etats-Unis contre ses addictions.