Le Français Sylvain Chavanel s'est en effet montré le plus rapide dans le contre-la-montre disputé à La Panne sur 14,7 km, devant le Néerlandais Lieuwe Westra (Vacansoleil) et le Canadien Svein Tuft (GreenEDGE).

Avec un temps de 17:49, à un moyenne de 49,49 km/h, le champion de France sur route a devancé de 4 secondes Westra, qui comme lui se trouvait au départ du chrono à 12 secondes du leader, le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha), vainqueur du premier tronçon de la journée, mais qui n'a pris que la 34e place. Tuft est lui resté à 17 secondes de 'La Machine', mais s'est fait coiffé sur la 3e marche du podium final par le Polonais Maciej Bodnar (Liquigas), un spécialiste de l'effort solitaire, qui termine au général à 14 secondes de Chavanel.

"Je commençais à m'impatienter"

"Gagner cette épreuve était un vrai objectif. Je commençais à m'impatienter : j'étais l'un des seuls coureurs de l'équipe à ne pas encore avoir gagné cette saison", a expliqué le champion de France. "Ce succès lors d'un contre-la-montre est la concrétisation du travail effectué cet hiver sur ma position sur le vélo. J'avais pris la 6e place d'un contre-la-montre au Tour San Luis en Argentine, puis la 4e lors d'un chrono sur le dernier Paris-Nice. Je m'impose enfin", a-t-il poursuivi.

En 18:27, Guillaume Van Keirsbulck a été le premier Belge de l'étape de clôture, en 9e position, devant Stijn Devolder, 10e (18:28), qui s'est lui montré le meilleur de nos compatriotes au général (8e, à 39 secondes).

Outsider au Tour des Flandres Si Westra a dû se contenter de la 2e place du général, comme en 2011, Chavanel, qui succède à notre compatriote Sébastien Rosseler au palmarès de l'épreuve, a lui montré qu'il faudra compter sur lui pour la victoire finale pour le Tour des Flandres de dimanche.

Au Ronde, dont le parcours a été modifié par rapport aux éditions précédentes, le Français sera, avec Tom Boonen, le chef de file de son équipe. "Le nouveau tracé fait peur à tout le monde, notamment les trois boucles finales et cette répétition de côtes. Notre équipe est en confiance. Nous accumulons les victoires. Mais la pression ne reposera pas uniquement sur nos épaules", a conclu Chavanel.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le Français Sylvain Chavanel s'est en effet montré le plus rapide dans le contre-la-montre disputé à La Panne sur 14,7 km, devant le Néerlandais Lieuwe Westra (Vacansoleil) et le Canadien Svein Tuft (GreenEDGE). Avec un temps de 17:49, à un moyenne de 49,49 km/h, le champion de France sur route a devancé de 4 secondes Westra, qui comme lui se trouvait au départ du chrono à 12 secondes du leader, le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha), vainqueur du premier tronçon de la journée, mais qui n'a pris que la 34e place. Tuft est lui resté à 17 secondes de 'La Machine', mais s'est fait coiffé sur la 3e marche du podium final par le Polonais Maciej Bodnar (Liquigas), un spécialiste de l'effort solitaire, qui termine au général à 14 secondes de Chavanel. "Je commençais à m'impatienter" "Gagner cette épreuve était un vrai objectif. Je commençais à m'impatienter : j'étais l'un des seuls coureurs de l'équipe à ne pas encore avoir gagné cette saison", a expliqué le champion de France. "Ce succès lors d'un contre-la-montre est la concrétisation du travail effectué cet hiver sur ma position sur le vélo. J'avais pris la 6e place d'un contre-la-montre au Tour San Luis en Argentine, puis la 4e lors d'un chrono sur le dernier Paris-Nice. Je m'impose enfin", a-t-il poursuivi. En 18:27, Guillaume Van Keirsbulck a été le premier Belge de l'étape de clôture, en 9e position, devant Stijn Devolder, 10e (18:28), qui s'est lui montré le meilleur de nos compatriotes au général (8e, à 39 secondes). Outsider au Tour des Flandres Si Westra a dû se contenter de la 2e place du général, comme en 2011, Chavanel, qui succède à notre compatriote Sébastien Rosseler au palmarès de l'épreuve, a lui montré qu'il faudra compter sur lui pour la victoire finale pour le Tour des Flandres de dimanche. Au Ronde, dont le parcours a été modifié par rapport aux éditions précédentes, le Français sera, avec Tom Boonen, le chef de file de son équipe. "Le nouveau tracé fait peur à tout le monde, notamment les trois boucles finales et cette répétition de côtes. Notre équipe est en confiance. Nous accumulons les victoires. Mais la pression ne reposera pas uniquement sur nos épaules", a conclu Chavanel. Sportfootmagazine.be, avec Belga