Modolo, 26 ans, 8e de Milan-San Remo s'est imposé devant le Français Arnaud Démare (FDJ) et le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha). Premier belge, Kenneth Van Bilsen (Topsportvlaanderen-Baloise) a pris la 9e place.

Au classement général, Gert Stegmans (Omega Pharma-Quick.Step) prend la tête au petit jeu des bonifications avec 1 seconde d'avance sur l'Italien Oscar Gatto (Cannondale) et 3 sur Kenneth Van Bilsen. Guillaume Van Keirsbulck est 7e à 9 secondes.

Un groupe de 32 échappés est longtemps resté aux avant-postes avant d'être repris à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée. Trois coureurs ont profité alors d'un sprint intermédiaire pour attaquer: le Néerlandais Niki Terpstra (Omega Pharma-Quick.Step), Guillaume Van Keirsbulck et Oscar Gatto seront pourtant repris à 3km de l'arrivée. James Vanlandschoot (Wanty-Groupe Gobert), malgré deux côtes froissées avait choisi de prendre tout de même le départ de cette deuxième étape.

Deux étapes en un jour

La dernière journée jeudi sera divisée en deux avec une étape en ligne le matin et un contre-la-montre, sans doute décisif, dans lequel Steegmans voudrait bien laisser derrière lui son équipier chez Omega Pharma-Quick.Step, le Néerlandais Niki Terpstra.

"Je suis un peu frustré du sprint", a expliqué aussi Gert Steegmans qui voudrait bien remporter rapidement un succès. "Le final était très nerveux. Dans le sprint, à un moment j'ai décroché, et j'ai perdu toute chance. Je n'ai pas vraiment sprinté dès lors. Je n'ai pas senti de pression supplémentaire sur mes épaules. Toute l'équipe a roulé comme d'habitude. On était dans la dernière attaque encore. Pour demain, d'abord l'étape en ligne. Cela fait un moment que je n'ai plus gagné. Puis ce sera le contre-la-montre de 14,3 km. J'espère finir devant mon coéquipier, Niki Terpstra. Je l'ai déjà fait. Et je pense qu'il a plus de stress que moi."

Modolo, 26 ans, 8e de Milan-San Remo s'est imposé devant le Français Arnaud Démare (FDJ) et le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha). Premier belge, Kenneth Van Bilsen (Topsportvlaanderen-Baloise) a pris la 9e place. Au classement général, Gert Stegmans (Omega Pharma-Quick.Step) prend la tête au petit jeu des bonifications avec 1 seconde d'avance sur l'Italien Oscar Gatto (Cannondale) et 3 sur Kenneth Van Bilsen. Guillaume Van Keirsbulck est 7e à 9 secondes. Un groupe de 32 échappés est longtemps resté aux avant-postes avant d'être repris à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée. Trois coureurs ont profité alors d'un sprint intermédiaire pour attaquer: le Néerlandais Niki Terpstra (Omega Pharma-Quick.Step), Guillaume Van Keirsbulck et Oscar Gatto seront pourtant repris à 3km de l'arrivée. James Vanlandschoot (Wanty-Groupe Gobert), malgré deux côtes froissées avait choisi de prendre tout de même le départ de cette deuxième étape. Deux étapes en un jour La dernière journée jeudi sera divisée en deux avec une étape en ligne le matin et un contre-la-montre, sans doute décisif, dans lequel Steegmans voudrait bien laisser derrière lui son équipier chez Omega Pharma-Quick.Step, le Néerlandais Niki Terpstra. "Je suis un peu frustré du sprint", a expliqué aussi Gert Steegmans qui voudrait bien remporter rapidement un succès. "Le final était très nerveux. Dans le sprint, à un moment j'ai décroché, et j'ai perdu toute chance. Je n'ai pas vraiment sprinté dès lors. Je n'ai pas senti de pression supplémentaire sur mes épaules. Toute l'équipe a roulé comme d'habitude. On était dans la dernière attaque encore. Pour demain, d'abord l'étape en ligne. Cela fait un moment que je n'ai plus gagné. Puis ce sera le contre-la-montre de 14,3 km. J'espère finir devant mon coéquipier, Niki Terpstra. Je l'ai déjà fait. Et je pense qu'il a plus de stress que moi."