Il a beau avoir coupé son effort bien avant la ligne d'arrivée à Zottegem, le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) l'a néanmoins franchie le premier mardi à l'arrivée de l'étape d'ouverture de la 38e édition des Trois Jours de La Panne-Coxyde (2.HC) devançant d'un rien son équipier l'Italien Oscar Gatto.

"Je voulais donner confiance à Gatto et lui offrir la victoire. C'est ce qui avait été prévu lors de la discussion de l'équipe au départ. Je gagne quand même. Le plus important est que le succès reste dans l'équipe", a confié Sagan. "Depuis Gand-Wevelgem je sais que ma condition est bonne. C'est bien aussi qu'Oscar Gatto est juste derrière moi au classement. C'est très sympa de rouler en Flandre. Tout le monde est tellement fan de ce sport. C'est aussi autre chose de courir avec des pavés et le vent."

Sagan aborde la semaine de vérité avec le Ronde et l'Enfer du Nord ces deux prochains dimanches. "La condition est bonne mais cela ne donne pas de pression supplémentaire. Je veux réaliser un bon résultat", a conclu Sagan.

Derrière les deux coureurs Cannondale, Kenneth Vanbilsen (Topsportvlaanderen-Baloise) a pris la 3e place du sprint à onze. Gert Steegmans a pris la 4e place, Laurens De Vreese la 5e, le Néerlandais Niki Terpstra est 8e devant Jérôme Baugnies, 9e, et Sander Cordeel, 10e.

Au classement général, Peter Sagan possède 4 secondes d'avance avec les bonifications sur Gatto et 6 sur Vanbilsen.

Une échappée de 6 coureurs a animé la journée avec Sander Cordeel, Kenneth Vanbilsen, Guillaume Van Keirsbulck, Jérôme Baugnies, Vincent Jérôme et Jay Robert Thomson, repris en partie à moins de 10km de l'arrivée par un peloton morcelé par les attaques et accélérations de Peter Sagan notamment. Onze coureurs se sont finalement disputé la victoire au sprint.

La journée avait déjà été marquée par l'annonce du forfait de Mark Cavendish, malade, sur qui Omega Pharma-Quick.Step comptait encore pourtant fermement la veille. Frederik Willems (Lotto-Belisol), ancien lauréat, a lui été contraint à l'abandon en cours d'étape après une lourde chute.

Mercredi, la 2e étape conduira le peloton sur 206km entre Zottegem et Oostduinkerke.

Il a beau avoir coupé son effort bien avant la ligne d'arrivée à Zottegem, le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) l'a néanmoins franchie le premier mardi à l'arrivée de l'étape d'ouverture de la 38e édition des Trois Jours de La Panne-Coxyde (2.HC) devançant d'un rien son équipier l'Italien Oscar Gatto. "Je voulais donner confiance à Gatto et lui offrir la victoire. C'est ce qui avait été prévu lors de la discussion de l'équipe au départ. Je gagne quand même. Le plus important est que le succès reste dans l'équipe", a confié Sagan. "Depuis Gand-Wevelgem je sais que ma condition est bonne. C'est bien aussi qu'Oscar Gatto est juste derrière moi au classement. C'est très sympa de rouler en Flandre. Tout le monde est tellement fan de ce sport. C'est aussi autre chose de courir avec des pavés et le vent."Sagan aborde la semaine de vérité avec le Ronde et l'Enfer du Nord ces deux prochains dimanches. "La condition est bonne mais cela ne donne pas de pression supplémentaire. Je veux réaliser un bon résultat", a conclu Sagan. Derrière les deux coureurs Cannondale, Kenneth Vanbilsen (Topsportvlaanderen-Baloise) a pris la 3e place du sprint à onze. Gert Steegmans a pris la 4e place, Laurens De Vreese la 5e, le Néerlandais Niki Terpstra est 8e devant Jérôme Baugnies, 9e, et Sander Cordeel, 10e. Au classement général, Peter Sagan possède 4 secondes d'avance avec les bonifications sur Gatto et 6 sur Vanbilsen. Une échappée de 6 coureurs a animé la journée avec Sander Cordeel, Kenneth Vanbilsen, Guillaume Van Keirsbulck, Jérôme Baugnies, Vincent Jérôme et Jay Robert Thomson, repris en partie à moins de 10km de l'arrivée par un peloton morcelé par les attaques et accélérations de Peter Sagan notamment. Onze coureurs se sont finalement disputé la victoire au sprint. La journée avait déjà été marquée par l'annonce du forfait de Mark Cavendish, malade, sur qui Omega Pharma-Quick.Step comptait encore pourtant fermement la veille. Frederik Willems (Lotto-Belisol), ancien lauréat, a lui été contraint à l'abandon en cours d'étape après une lourde chute. Mercredi, la 2e étape conduira le peloton sur 206km entre Zottegem et Oostduinkerke.