L'échappée du jour, composée de cinq éléments, a tenu jusqu'à 4 kilomètres de la ligne, ne résistant pas au travail de l'équipe Deceuninck-Quick Step effectué en tête de peloton. Bien qu'enfermé à quelques hectomètres de la ligne, Van Aert a devancé l'Allemand André Greipel (Israel Start-Up Nation) et le Britannique Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step) afin de signer la 30e victoire de sa carrière.

Il a dépossédé, grâce aux 10 secondes de bonification, le Britannique Ethan Hayter (INEOS Grenadiers) de son maillot de leader qu'il portait encore au matin de cette 8e étape. Van Aert succède au palmarès au Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur final de la dernière édition, disputée en 2019, et à Nick Nuyens, dernier vainqueur belge de l'épreuve.

4e succès d'étape

Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a conclu de cette manière une semaine de course au Tour de Grande-Bretagne avec un 4e succès d'étape dimanche et la victoire finale au classement général. Le champion de Belgique a salué le travail de son équipe et se dit prêt et très motivé par les prochains championnats du monde.

"La dernière étape a été très rapide", a expliqué Wout van Aert après sa victoire de dimanche. "Nous avons, avec mes équipiers, tout fait pour durcir la course pour que l'arrivée soit en sprint massif. Je salue d'ailleurs l'énorme travail de mes équipiers pendant toute la semaine. C'était à moi de terminer le travail dimanche et je suis très heureux d'avoir conclu avec un succès et la victoire finale au classement général, c'est ce que nous espérions au sein de l'équipe. Les deux derniers kilomètres de la dernière étape ont été couverts à très grande vitesse. J'étais prêt pour le sprint, mais j'ai été surpris quand Greipel a lancé la manoeuvre, très tôt. J'ai donc dû faire l'effort jusque dans les derniers mètres pour le remonter."

Le prochain rendez-vous: le championnat du monde en Belgique

Le champion de Belgique a salué le parcours de son jeune adversaire britannique Ethan Hayter, deuxième du classement final. "Ethan Hayter m'aura vraiment poussé dans mes limites. C'est un jeune, très fort, il a été présent à tous les instants dans les sprints et j'ai pu le devancer grâce aux secondes de bonifications des sprints. Je garde une très belle image de ce Tour de Grande-Bretagne, surtout celle des tous ces fans le long des routes. Nous avons tous apprécié car ça nous a manqué trop souvent ces derniers temps. Les fans sont de retour et ils ont montré que la Grande-Bretagne est aussi un pays de cyclisme. Le prochain rendez-vous est le championnat du monde en Belgique, je me sens prêt après ces quatre victoires en une semaine en Grande-Bretagne. Je suis surtout très motivé."

L'échappée du jour, composée de cinq éléments, a tenu jusqu'à 4 kilomètres de la ligne, ne résistant pas au travail de l'équipe Deceuninck-Quick Step effectué en tête de peloton. Bien qu'enfermé à quelques hectomètres de la ligne, Van Aert a devancé l'Allemand André Greipel (Israel Start-Up Nation) et le Britannique Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step) afin de signer la 30e victoire de sa carrière. Il a dépossédé, grâce aux 10 secondes de bonification, le Britannique Ethan Hayter (INEOS Grenadiers) de son maillot de leader qu'il portait encore au matin de cette 8e étape. Van Aert succède au palmarès au Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur final de la dernière édition, disputée en 2019, et à Nick Nuyens, dernier vainqueur belge de l'épreuve. 4e succès d'étape Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a conclu de cette manière une semaine de course au Tour de Grande-Bretagne avec un 4e succès d'étape dimanche et la victoire finale au classement général. Le champion de Belgique a salué le travail de son équipe et se dit prêt et très motivé par les prochains championnats du monde. "La dernière étape a été très rapide", a expliqué Wout van Aert après sa victoire de dimanche. "Nous avons, avec mes équipiers, tout fait pour durcir la course pour que l'arrivée soit en sprint massif. Je salue d'ailleurs l'énorme travail de mes équipiers pendant toute la semaine. C'était à moi de terminer le travail dimanche et je suis très heureux d'avoir conclu avec un succès et la victoire finale au classement général, c'est ce que nous espérions au sein de l'équipe. Les deux derniers kilomètres de la dernière étape ont été couverts à très grande vitesse. J'étais prêt pour le sprint, mais j'ai été surpris quand Greipel a lancé la manoeuvre, très tôt. J'ai donc dû faire l'effort jusque dans les derniers mètres pour le remonter."Le champion de Belgique a salué le parcours de son jeune adversaire britannique Ethan Hayter, deuxième du classement final. "Ethan Hayter m'aura vraiment poussé dans mes limites. C'est un jeune, très fort, il a été présent à tous les instants dans les sprints et j'ai pu le devancer grâce aux secondes de bonifications des sprints. Je garde une très belle image de ce Tour de Grande-Bretagne, surtout celle des tous ces fans le long des routes. Nous avons tous apprécié car ça nous a manqué trop souvent ces derniers temps. Les fans sont de retour et ils ont montré que la Grande-Bretagne est aussi un pays de cyclisme. Le prochain rendez-vous est le championnat du monde en Belgique, je me sens prêt après ces quatre victoires en une semaine en Grande-Bretagne. Je suis surtout très motivé."