Stefan Bissegger (EF Education-Nippo) s'est montré le plus rapide lors de la deuxième étape du Tour du Benelux (WorldTour), un contre-la-montre individuel de 11,1 kilomètres disputé à Lelystad, mardi aux Pays-Bas. Le Suisse a signé le temps de 12:08.73, affichant l'impressionnante moyenne de 54.890 km/h, et s'est emparé des commandes du classement général.

Bissegger, 22 ans seulement et déjà vainqueur d'un chrono à Paris-Nice cette année, a devancé de 15 secondes l'Italien Edoardo Affini (Jumbo-Visma) et son compatriote Stefan Küng (Groupama-FDJ) de 0:20. Le top 5 du jour est complété par le Danois Kasper Asgreen (0:21) et l'Allemand Max Walscheid (0:23).

Campenaerts 8e et Evenepoel 18e n'ont pas été à la fête, Merlier cède logiquement le leadership

Victor Campenaerts (Qhubeka NextHash) termine 8e et premier Belge à 0:26 Victime d'une crevaison et d'un dépannage manqué lundi, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a dû se contenter de la 18e place dans un temps de 12:47.71, juste derrière le jeune Rune Herregodts (Sport Vlaanderen - Baloise), 23 ans et sélectionné pour le chrono des prochains championnats d'Europe aux côtés d'Evenpoel (17e/12:47.64).

Leader du général grâce à sa victoire au sprint dans la première étape, Tim Merlier (Alpecin-Fenix) était le dernier à prendre le départ mardi. Il a ponctué le parcours à une minute du vainqueur du jour, abandonnant son maillot de leader.

Au général, Bissegger compte 19 secondes d'avance sur Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et Küng (Groupama-FDJ). Campenaerts est cinquième à 0:26. Mercredi, la troisième étape de la course, encore appelée BinckBank Tour en 2020, sera la dernière aux Pays-Bas avant que la caravane mette le cap sur la Belgique. Elle emmènera le peloton d'Essen à Hoogerheide sur la distance de 168,3 kilomètres.

Le successeur du Néerlandais Mathieu van der Poel, absent cette année, sera connu dimanche à Grammont.

Stefan Bissegger (EF Education-Nippo) s'est montré le plus rapide lors de la deuxième étape du Tour du Benelux (WorldTour), un contre-la-montre individuel de 11,1 kilomètres disputé à Lelystad, mardi aux Pays-Bas. Le Suisse a signé le temps de 12:08.73, affichant l'impressionnante moyenne de 54.890 km/h, et s'est emparé des commandes du classement général.Bissegger, 22 ans seulement et déjà vainqueur d'un chrono à Paris-Nice cette année, a devancé de 15 secondes l'Italien Edoardo Affini (Jumbo-Visma) et son compatriote Stefan Küng (Groupama-FDJ) de 0:20. Le top 5 du jour est complété par le Danois Kasper Asgreen (0:21) et l'Allemand Max Walscheid (0:23). Victor Campenaerts (Qhubeka NextHash) termine 8e et premier Belge à 0:26 Victime d'une crevaison et d'un dépannage manqué lundi, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a dû se contenter de la 18e place dans un temps de 12:47.71, juste derrière le jeune Rune Herregodts (Sport Vlaanderen - Baloise), 23 ans et sélectionné pour le chrono des prochains championnats d'Europe aux côtés d'Evenpoel (17e/12:47.64). Leader du général grâce à sa victoire au sprint dans la première étape, Tim Merlier (Alpecin-Fenix) était le dernier à prendre le départ mardi. Il a ponctué le parcours à une minute du vainqueur du jour, abandonnant son maillot de leader. Au général, Bissegger compte 19 secondes d'avance sur Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et Küng (Groupama-FDJ). Campenaerts est cinquième à 0:26. Mercredi, la troisième étape de la course, encore appelée BinckBank Tour en 2020, sera la dernière aux Pays-Bas avant que la caravane mette le cap sur la Belgique. Elle emmènera le peloton d'Essen à Hoogerheide sur la distance de 168,3 kilomètres. Le successeur du Néerlandais Mathieu van der Poel, absent cette année, sera connu dimanche à Grammont.