Qui peut priver Fabian Cancellara d'une deuxième victoire dimanche ? Peter Van Petegem : sa préparation a été parfaite et il a été brillant à Harelbeke. À mes yeux, Cancellara est favori chaque année mais sa chute au Ronde, la saison passée, a également rappelé que tout est possible dans cette course. Il y a deux ans, il a eu un fameux coup de pompe mais je ne pense pas que ça lui arrivera une seconde fois.

Peter Sagan peut-il le battre ?

Il ne faut jamais dire non avec un phénomène pareil mais il manque un peu d'expérience. Le Ronde est une course très spéciale : elle ne commence qu'après 200 kilomètres, quand l'E3 et Gand-Wevelgem sont déjà achevés.

Tom Boonen a craqué à l'E3 et il a chuté à Gand-Wevelgem. Si son genou le lui permet, figure-t-il toujours parmi les favoris ?

Oui. Boonen est un des rares coureurs à receler une telle explosivité après six heures de course. En outre, il a la meilleure équipe. Il y a dix ans, quand j'ai réussi le doublé, j'étais malade lors de la dernière journée de Tirreno-Adriatico. Je n'ai pas pris le départ de Milan-Sanremo et je me sentais très amoindri à Waregem et à Harelbeke. Je me suis contenté de pédaler, de m'entraîner et de me tester. Comme Tom vendredi à l'E3. Il a passé le Taaienberg et le Paterberg en tête, ce qui est positif. Tout le monde veut aborder ces côtes en tête. Si sa blessure ne le freine pas, son niveau sera élevé dimanche.

D'autres Belges peuvent-ils briguer la victoire ?

Non, à moins que les étrangers ne soient accablés par la poisse. Jürgen Roelandts est le seul Belge à progresser, pas à pas. C'est tout un art de rester dans la roue de Boonen au Taaienberg, à l'E3. Mais il n'a encore jamais enlevé de classique et il y a un monde de différence entre faire partie des meilleurs et remporter le Tour des Flandres.

Quel est votre tiercé ?

Si Boonen peut prendre le départ, il doit rouler comme Filippo Pozzato : dans la roue de Cancellara. Au sprint, il est capable de coiffer le Suisse. Je place Pozzato sur la troisième marche du podium car il est toujours bien classé.

PAR BENEDICT VANCLOOSTER

Qui peut priver Fabian Cancellara d'une deuxième victoire dimanche ? Peter Van Petegem : sa préparation a été parfaite et il a été brillant à Harelbeke. À mes yeux, Cancellara est favori chaque année mais sa chute au Ronde, la saison passée, a également rappelé que tout est possible dans cette course. Il y a deux ans, il a eu un fameux coup de pompe mais je ne pense pas que ça lui arrivera une seconde fois. Peter Sagan peut-il le battre ? Il ne faut jamais dire non avec un phénomène pareil mais il manque un peu d'expérience. Le Ronde est une course très spéciale : elle ne commence qu'après 200 kilomètres, quand l'E3 et Gand-Wevelgem sont déjà achevés. Tom Boonen a craqué à l'E3 et il a chuté à Gand-Wevelgem. Si son genou le lui permet, figure-t-il toujours parmi les favoris ? Oui. Boonen est un des rares coureurs à receler une telle explosivité après six heures de course. En outre, il a la meilleure équipe. Il y a dix ans, quand j'ai réussi le doublé, j'étais malade lors de la dernière journée de Tirreno-Adriatico. Je n'ai pas pris le départ de Milan-Sanremo et je me sentais très amoindri à Waregem et à Harelbeke. Je me suis contenté de pédaler, de m'entraîner et de me tester. Comme Tom vendredi à l'E3. Il a passé le Taaienberg et le Paterberg en tête, ce qui est positif. Tout le monde veut aborder ces côtes en tête. Si sa blessure ne le freine pas, son niveau sera élevé dimanche. D'autres Belges peuvent-ils briguer la victoire ? Non, à moins que les étrangers ne soient accablés par la poisse. Jürgen Roelandts est le seul Belge à progresser, pas à pas. C'est tout un art de rester dans la roue de Boonen au Taaienberg, à l'E3. Mais il n'a encore jamais enlevé de classique et il y a un monde de différence entre faire partie des meilleurs et remporter le Tour des Flandres. Quel est votre tiercé ? Si Boonen peut prendre le départ, il doit rouler comme Filippo Pozzato : dans la roue de Cancellara. Au sprint, il est capable de coiffer le Suisse. Je place Pozzato sur la troisième marche du podium car il est toujours bien classé. PAR BENEDICT VANCLOOSTER