Dans des conditions météo épouvantables, Rodriguez s'est imposé en solitaire après s'être échappé dans la dernière difficulté d'une 106e édition longue de 251 km disputée entre Bergame et Lecco.

"C'est la victoire de ma vie, elle couronne une année parfaite", a déclaré l'Espagnol au terme la course. "Je suis comblé même si j'ai encore du mal à réaliser ce que j'ai fait. L'équipe a travaillé de façon optimale. Losada, Moreno et tous mes coéquipiers ont travaillé pour moi, ils m'ont transmis l'énergie pour aller jusqu'à ce succès. Je voulais me racheter du championnat du monde où tout ne s'était pas bien passé. J'ai vécu une journée extraordinaire. J'ai senti dès ce matin que ce serait une grande journée.

Philippe Gilbert a chuté à quelque 80 km de l'arrivée et a abandonné. Il ne souffre d'aucune blessure sérieuse. "Quand on prend des risques, ça peut arriver", a expliqué Rodriguez. "Philippe a été distancé dans la montée puis il est revenu et il est passé devant. On a été surpris de le voir passer à l'attaque mais, après deux virages, on l'a vu par terre."

Cette victoire permet à Rodriguez de terminer N.1 mondial au classement WorldTour de l'UCI au terme de la saison 2012. Il devance le Britannique Bradley Wiggins et Tom Boonen. "C'était l'un des objectifs, ça contribue à rendre cette journée parfaite. Le Giro 2013 ? bien sûr, je voudrais revenir. On m'a dit que le parcours serait apparemment très dur, celui du Tour de France aussi d'ailleurs. Mais c'est l'équipe qui décidera. On verra."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Dans des conditions météo épouvantables, Rodriguez s'est imposé en solitaire après s'être échappé dans la dernière difficulté d'une 106e édition longue de 251 km disputée entre Bergame et Lecco. "C'est la victoire de ma vie, elle couronne une année parfaite", a déclaré l'Espagnol au terme la course. "Je suis comblé même si j'ai encore du mal à réaliser ce que j'ai fait. L'équipe a travaillé de façon optimale. Losada, Moreno et tous mes coéquipiers ont travaillé pour moi, ils m'ont transmis l'énergie pour aller jusqu'à ce succès. Je voulais me racheter du championnat du monde où tout ne s'était pas bien passé. J'ai vécu une journée extraordinaire. J'ai senti dès ce matin que ce serait une grande journée. Philippe Gilbert a chuté à quelque 80 km de l'arrivée et a abandonné. Il ne souffre d'aucune blessure sérieuse. "Quand on prend des risques, ça peut arriver", a expliqué Rodriguez. "Philippe a été distancé dans la montée puis il est revenu et il est passé devant. On a été surpris de le voir passer à l'attaque mais, après deux virages, on l'a vu par terre." Cette victoire permet à Rodriguez de terminer N.1 mondial au classement WorldTour de l'UCI au terme de la saison 2012. Il devance le Britannique Bradley Wiggins et Tom Boonen. "C'était l'un des objectifs, ça contribue à rendre cette journée parfaite. Le Giro 2013 ? bien sûr, je voudrais revenir. On m'a dit que le parcours serait apparemment très dur, celui du Tour de France aussi d'ailleurs. Mais c'est l'équipe qui décidera. On verra." Sportfootmagazine.be, avec Belga