La chute s'est produite pendant la dangereuse descente du Muro di Sormano, rendue encore plus difficile par la pluie, à environ 80 km de l'arrivée. Après qu'Alessandro Ballan, ancien champion du monde, et Luca Paolini se soient déjà retrouvés au sol, Gilbert a lui aussi chuté. Continuer n'avait plus aucun sens et Philippe Gilbert a rejoint la voiture de son directeur sportif John Lelangue. Le médecin de l'équipe BMC a examiné et soigné le champion du monde.

"Nous sommes rassurés car Philippe n'a rien de cassé", a expliqué John Lelangue. "Il peut bouger ses bras et ses jambes, un transfert à l'hôpital n'était donc pas nécessaire. Il a mal car il a des éraflures sur tout le corps. Il était un peu groggy, mais tout est rentré dans l'ordre. C'est dommage qu'il a chuté car il se sentait bien et était encore bien entouré par suffisamment d'équipiers, mais cela fait partie de la course. Heureusement, lui comme Ballan s'en sortent sans gros dégâts pour leur dernière course de la saison."

Notre compatriote, qui visait un 3e succès dans la course des feuilles mortes, était passé au sommet, à 81 kilomètres de l'arrivée, avec une vingtaine de secondes de retard sur un groupe d'attaquants (Contador, Mollema, J. Rodriguez, Henao, Uran, Quintana, Nibali) lancé à la poursuite du Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale), le premier à franchir le mur de Sormano.

Gilbert étrennait son maillot de champion du monde conquis dimanche dernier à Valkenburg.

D'autres chutes se sont produites dans la descente de Sormano, sur une chaussée mouillée par la pluie et en partie jonchée de feuilles.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

La chute s'est produite pendant la dangereuse descente du Muro di Sormano, rendue encore plus difficile par la pluie, à environ 80 km de l'arrivée. Après qu'Alessandro Ballan, ancien champion du monde, et Luca Paolini se soient déjà retrouvés au sol, Gilbert a lui aussi chuté. Continuer n'avait plus aucun sens et Philippe Gilbert a rejoint la voiture de son directeur sportif John Lelangue. Le médecin de l'équipe BMC a examiné et soigné le champion du monde. "Nous sommes rassurés car Philippe n'a rien de cassé", a expliqué John Lelangue. "Il peut bouger ses bras et ses jambes, un transfert à l'hôpital n'était donc pas nécessaire. Il a mal car il a des éraflures sur tout le corps. Il était un peu groggy, mais tout est rentré dans l'ordre. C'est dommage qu'il a chuté car il se sentait bien et était encore bien entouré par suffisamment d'équipiers, mais cela fait partie de la course. Heureusement, lui comme Ballan s'en sortent sans gros dégâts pour leur dernière course de la saison."Notre compatriote, qui visait un 3e succès dans la course des feuilles mortes, était passé au sommet, à 81 kilomètres de l'arrivée, avec une vingtaine de secondes de retard sur un groupe d'attaquants (Contador, Mollema, J. Rodriguez, Henao, Uran, Quintana, Nibali) lancé à la poursuite du Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale), le premier à franchir le mur de Sormano. Gilbert étrennait son maillot de champion du monde conquis dimanche dernier à Valkenburg. D'autres chutes se sont produites dans la descente de Sormano, sur une chaussée mouillée par la pluie et en partie jonchée de feuilles.Sportfootmagazine.be, avec Belga