Le coureur de Deceuninck-Quick Step, champion de Belgique du contre-la-montre, a devancé dans un sprint à trois l'Américain Matteo Jorgenson (Movistar) et le Britannique Matthew Gibson (Ribble Weldtite). Le maillot de leader, à une journée de la fin de la course par étapes britannique, est resté sur les épaules du Britannique Ethan Hayter (INEOS Grenadiers). Le champion de Belgique Wout Van Aert (Jumbo-Visma) est toujours à 4 secondes.

Six coureurs ont animé la longue échappée de la 7e étape du Tour de Grande-Bretagne. L'avantage de Yves Lampaert, Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step), Pascal Eenkhoorn (Jumbo Visma), Matteo Jorgenson (Movistar), Matt Gibson (Ribble Weldtite) et Christopher Blevins (Trinity Cycling) a culminé autour des 8 minutes. Leur avantage progressivement diminué à mesure que les fuyards approchaient de la finale à Edinbourg.

L'écart étant revenu à 5:30 à 40 kilomètres de l'arrivée, les coureurs d'Alpecin-Fenix sont venus prêter main forte à l'équipe INEOS du leader britannique de l'épreuve, Ethan Hayther, qui naviguait en tête du peloton depuis de nombreux kilomètres. D'autres équipes, dont Israel Start Up Nation, se sont mobilisées à l'avant du peloton pour ramener l'avantage des six fuyards, réduits à cinq après la perte de Christopher Blevins, à 4 minutes à 20 kilomètres de l'arrivée.

A 10 kilomètres du but et, malgré les relances en tête du peloton, la partie semblait jouée pour le quintet de tête dont l'avantage était encore de 3 minutes, alors que les attaques commençaient à animer le groupe des cinq hommes face au vent, notamment celle, décisive, de l'Américain Matteo Jorgenson et du Belge Yves Lampaert à 8 kilomètres de l'arrivée. Matt Gibson est revenu sur le duo de tête à 5 kilomètres.

Yves Lampaert, bien placé dans la roue de Gibson, a lancé le sprint aux 200 mètres en costaud pour s'imposer dans le 7e étape du Tour de Grande-Bretagne et signer son deuxième succès de la saison après son titre de champion de Belgique de contre-la-montre. Lampaert a devancé Matteo Jorgenson et Matthew Gibson. Ballerini a pris la quatrième place à 35 secondes, devant Eenkhoorn. Le sprint du peloton, à 1:51 du vainqueur, a été réglé par Ethan Hayter devant le champion de Belgique Wout Van Aert.

Le Britannique Hayter a ainsi gardé son maillot bleu de leader avec 4 secondes d'avance sur Van Aert et 21 secondes sur le champion du monde français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), avant la dernière étape du Tour de Grande-Bretagne qui sera disputée dimanche entre Stonehaven et Aberdeen sur la distance de 173 kilomètres. Malgré la présence d'un col de première catégorie (3,3 km à 9,4 %) en début d'étape, le bouquet du jour devrait se jouer entre les plus véloces du peloton. En effet, les 60 derniers kilomètres ne présentent aucune difficulté répertoriée. Mathieu van ver Poel s'était adjugé la dernière édition, disputée en 2019.

Le coureur de Deceuninck-Quick Step, champion de Belgique du contre-la-montre, a devancé dans un sprint à trois l'Américain Matteo Jorgenson (Movistar) et le Britannique Matthew Gibson (Ribble Weldtite). Le maillot de leader, à une journée de la fin de la course par étapes britannique, est resté sur les épaules du Britannique Ethan Hayter (INEOS Grenadiers). Le champion de Belgique Wout Van Aert (Jumbo-Visma) est toujours à 4 secondes.Six coureurs ont animé la longue échappée de la 7e étape du Tour de Grande-Bretagne. L'avantage de Yves Lampaert, Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step), Pascal Eenkhoorn (Jumbo Visma), Matteo Jorgenson (Movistar), Matt Gibson (Ribble Weldtite) et Christopher Blevins (Trinity Cycling) a culminé autour des 8 minutes. Leur avantage progressivement diminué à mesure que les fuyards approchaient de la finale à Edinbourg. L'écart étant revenu à 5:30 à 40 kilomètres de l'arrivée, les coureurs d'Alpecin-Fenix sont venus prêter main forte à l'équipe INEOS du leader britannique de l'épreuve, Ethan Hayther, qui naviguait en tête du peloton depuis de nombreux kilomètres. D'autres équipes, dont Israel Start Up Nation, se sont mobilisées à l'avant du peloton pour ramener l'avantage des six fuyards, réduits à cinq après la perte de Christopher Blevins, à 4 minutes à 20 kilomètres de l'arrivée. A 10 kilomètres du but et, malgré les relances en tête du peloton, la partie semblait jouée pour le quintet de tête dont l'avantage était encore de 3 minutes, alors que les attaques commençaient à animer le groupe des cinq hommes face au vent, notamment celle, décisive, de l'Américain Matteo Jorgenson et du Belge Yves Lampaert à 8 kilomètres de l'arrivée. Matt Gibson est revenu sur le duo de tête à 5 kilomètres. Yves Lampaert, bien placé dans la roue de Gibson, a lancé le sprint aux 200 mètres en costaud pour s'imposer dans le 7e étape du Tour de Grande-Bretagne et signer son deuxième succès de la saison après son titre de champion de Belgique de contre-la-montre. Lampaert a devancé Matteo Jorgenson et Matthew Gibson. Ballerini a pris la quatrième place à 35 secondes, devant Eenkhoorn. Le sprint du peloton, à 1:51 du vainqueur, a été réglé par Ethan Hayter devant le champion de Belgique Wout Van Aert. Le Britannique Hayter a ainsi gardé son maillot bleu de leader avec 4 secondes d'avance sur Van Aert et 21 secondes sur le champion du monde français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), avant la dernière étape du Tour de Grande-Bretagne qui sera disputée dimanche entre Stonehaven et Aberdeen sur la distance de 173 kilomètres. Malgré la présence d'un col de première catégorie (3,3 km à 9,4 %) en début d'étape, le bouquet du jour devrait se jouer entre les plus véloces du peloton. En effet, les 60 derniers kilomètres ne présentent aucune difficulté répertoriée. Mathieu van ver Poel s'était adjugé la dernière édition, disputée en 2019.