Victor Campenaerts (Qhubeka NextHash) a confié qu'il a voulu voir son père au Mont Ventoux avant d'abandonner dans la 11e étape du Tour de France mercredi. Le détenteur du record de l'heure s'est rendu compte qu'il n'arriverait pas à terminer l'étape dans les délais et a quitté la Grande Boucle.

"Le Mont Ventoux a été le premier col que j'ai monté en vélo, bien avant de devenir coureur. En 2006, quand j'avais 14 ans, je suis monté ici avec mon père. Il était là aujourd'hui pour m'encourager. Et je voulais grimper une fois le Mont Ventoux pour le voir", a confié Victor Campenaerts. "J'ai eu un Tour difficile, j'étais très fatigué et j'ai rencontré des problèmes au début de l'étape. Certains des coureurs qui étaient avec moi ont abandonné. Il était devenu assez clair que le délai pour rentrer dans les temps n'était pas réaliste, alors j'ai abandonné et j'en ai profité pour rester un moment avec mon père."

Victor Campenaerts (Qhubeka NextHash) a confié qu'il a voulu voir son père au Mont Ventoux avant d'abandonner dans la 11e étape du Tour de France mercredi. Le détenteur du record de l'heure s'est rendu compte qu'il n'arriverait pas à terminer l'étape dans les délais et a quitté la Grande Boucle."Le Mont Ventoux a été le premier col que j'ai monté en vélo, bien avant de devenir coureur. En 2006, quand j'avais 14 ans, je suis monté ici avec mon père. Il était là aujourd'hui pour m'encourager. Et je voulais grimper une fois le Mont Ventoux pour le voir", a confié Victor Campenaerts. "J'ai eu un Tour difficile, j'étais très fatigué et j'ai rencontré des problèmes au début de l'étape. Certains des coureurs qui étaient avec moi ont abandonné. Il était devenu assez clair que le délai pour rentrer dans les temps n'était pas réaliste, alors j'ai abandonné et j'en ai profité pour rester un moment avec mon père."