"La direction de Sky m'a confirmé son soutien total et assuré que le statut de leader n'a été à aucun moment remis en question", écrit sur le site internet Velo News Froome, 2e du Tour 2012 derrière son compatriote britannique et qui entend bien que les rôles soient inversés cette année, selon un scénario annoncé par le manager de l'équipe, Dave Brailsford.

"Tenter de gagner le Tour de France est un projet lourd, réclamant un engagement total de tous les membres de l'équipe. Ceux du Tour ne sont pas encore désignés, mais avec le nombre de talents chez Sky je n'ai aucun doute: les coureurs les plus forts et les plus décidés seront là pour me soutenir", conclut Froome, vainqueur dimanche du Tour de Romandie... comme Wiggins l'an dernier.

Wiggins vise le doublé Giro-Tour

La rivalité entre les deux Britanniques était apparue dès le Tour 2012, où Froome avait couru pour Wiggins tout en montrant ouvertement qu'il avait dû "l'attendre" en montagne.

"J'ai déjà dit explicitement que j'avais en vue le doublé Giro-Tour, au moins sur le papier", a déclaré Wiggins lundi au journal italien Il Mattino. "Je voudrais aussi essayer de courir la Vuelta, sans ambitions au classement, seulement pour préparer le Championnat du monde du contre-la-montre à Florence (fin septembre)".

Le doublé Giro-Tour "a toujours été le but", a-t-il précisé dans une interview publiée par le quotidien britannique The Guardian: "Je me suis assis avec Dave (Brailsford) et Tim (Kerisson, entraîneur) et nous avons dit que j'allais essayer de le faire". Le dernier coureur à avoir réussi le doublé Giro-Tour est le grimpeur italien Marco Pantani (décédé en 2004).

"Je ne pense pas qu'il y ait confusion. Nous voulons tous les deux (lui et Chris Froome) gagner le Tour et nous suivons des chemins différents. Nous aurons trois jours en Corse (au départ du Tour) et Dave (Brailsford, manager de Sky) décidera de la manière dont nous nous y prendrons", a encore estimé "Wiggo", dans The Guardian.

"La direction de Sky m'a confirmé son soutien total et assuré que le statut de leader n'a été à aucun moment remis en question", écrit sur le site internet Velo News Froome, 2e du Tour 2012 derrière son compatriote britannique et qui entend bien que les rôles soient inversés cette année, selon un scénario annoncé par le manager de l'équipe, Dave Brailsford. "Tenter de gagner le Tour de France est un projet lourd, réclamant un engagement total de tous les membres de l'équipe. Ceux du Tour ne sont pas encore désignés, mais avec le nombre de talents chez Sky je n'ai aucun doute: les coureurs les plus forts et les plus décidés seront là pour me soutenir", conclut Froome, vainqueur dimanche du Tour de Romandie... comme Wiggins l'an dernier. Wiggins vise le doublé Giro-Tour La rivalité entre les deux Britanniques était apparue dès le Tour 2012, où Froome avait couru pour Wiggins tout en montrant ouvertement qu'il avait dû "l'attendre" en montagne. "J'ai déjà dit explicitement que j'avais en vue le doublé Giro-Tour, au moins sur le papier", a déclaré Wiggins lundi au journal italien Il Mattino. "Je voudrais aussi essayer de courir la Vuelta, sans ambitions au classement, seulement pour préparer le Championnat du monde du contre-la-montre à Florence (fin septembre)". Le doublé Giro-Tour "a toujours été le but", a-t-il précisé dans une interview publiée par le quotidien britannique The Guardian: "Je me suis assis avec Dave (Brailsford) et Tim (Kerisson, entraîneur) et nous avons dit que j'allais essayer de le faire". Le dernier coureur à avoir réussi le doublé Giro-Tour est le grimpeur italien Marco Pantani (décédé en 2004). "Je ne pense pas qu'il y ait confusion. Nous voulons tous les deux (lui et Chris Froome) gagner le Tour et nous suivons des chemins différents. Nous aurons trois jours en Corse (au départ du Tour) et Dave (Brailsford, manager de Sky) décidera de la manière dont nous nous y prendrons", a encore estimé "Wiggo", dans The Guardian.