Le combat des chefs tant attendu a eu lieu dans le col du Portet, col le plus difficile du massif pyrénéen. Au terme de celui-ci, Tadej Pogacar s'est montré le plus solide au sprint en devançant Jonas Vingegaard et Richard Carapaz qu'il n'était pas parvenu à décrocher de sa roue après une première attaque lancée à 8 kilomètres de l'arrivée.

URAN PERD SES ESPOIRS DE PODIUM

C'est aussi le nouveau podium du Tour. Le perdant du jour est le Colombien Rigoberto Uran (EF Education - Nippo) qui perd sa place sur le podium passant de la 2e à la 4e place au général. Dylan Teuns (Barhain-Victorious) a pris la 10e place.

Ayant porté son attaque à 8 kilomètres du sommet dans le Col du Portet, Tadej Pogacar conforte encore son maillot jaune de leader au classement général avant la dernière étape de montagne jeudi. Il possède 5:35 désormais sur Vingegaard et 5:37 sur Carapaz. C'est la 27e victoire de la carrière de Pogacar, 22 ans, et la 10e cette saison, la 2e dans ce Tour de France.

PEREZ, DERNIER RESISTANT

Six hommes ont composé l'échappée du jour les Français Anthony Turgis (TotalEnergies), Maxime Chevalier (B&B Hotels p/b KTM), Anthony Perez (Cofidis) et Dorian Godon (AG2R Citroën) l'Autrichien Lukas Pöstlberger (Bora Hansgrohe) et le Néerlandais Danny van Poppel (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux).

Le peloton naviguera lontemps à huit minutes jusqu'à la première des trois ascensions au menu. Le Col de Peyresourde et celui de Val Louron-Azet ont clarifié la situation avec Anthony Perez, Dorian Godon et Anthony Turgis rescapés et un peloton à moins de 4 minutes à 30 bornes de l'arrivée. La dernière montée, la plus dure du Tour 2021, fait mal avec l'accélération de l'Américain Brandon McNulty pour UAE Team Emirates et son leader, Pogacar. Le Slovène portera deux attaques à 8 km du sommet du Col du Portet.

null, Getty Images/iStock
null © Getty Images/iStock

LE COUP DE BLUFF DE CARAPAZ

Seul Vingegaard et Carapaz ont pu suivre le maillot jaune. Le podium du Tour de France 2021 était en train de se dessiner alors que le Français David Gaudu (Groupama-FDJ) tentait de revenir à 4 km du sommet. Le perdant du jour est le Colombien Rigoberto Uran (EF Education - Nippo) qui perd sa place sur le podium passant de la 2e à la 4e place au général.

Jeudi, les deux dernières montagnes sont au menu de la 18e étape, mais pas des moindres entre Pau et Luz-Ardiden sur 129,7 km: le Tourmalet et ses 17,1 kilomètres à 7,3 % de pente moyenne, escaladé par La Mongie jusqu'au col situé à 2.115 mètres d'altitude. Puis, après la rapide descente par Barèges, l'ascension de Luz-Ardiden (13,3 km à 7,4 %), absente de la carte du Tour depuis une décennie.

La dernière épreuve de vérité sera ensuite le contre-la-montre individuel de 30,8 km à Saint-Emilion samedi à la veille de l'arrivée sur les Champs Elysées. (

Le combat des chefs tant attendu a eu lieu dans le col du Portet, col le plus difficile du massif pyrénéen. Au terme de celui-ci, Tadej Pogacar s'est montré le plus solide au sprint en devançant Jonas Vingegaard et Richard Carapaz qu'il n'était pas parvenu à décrocher de sa roue après une première attaque lancée à 8 kilomètres de l'arrivée.URAN PERD SES ESPOIRS DE PODIUMC'est aussi le nouveau podium du Tour. Le perdant du jour est le Colombien Rigoberto Uran (EF Education - Nippo) qui perd sa place sur le podium passant de la 2e à la 4e place au général. Dylan Teuns (Barhain-Victorious) a pris la 10e place. Ayant porté son attaque à 8 kilomètres du sommet dans le Col du Portet, Tadej Pogacar conforte encore son maillot jaune de leader au classement général avant la dernière étape de montagne jeudi. Il possède 5:35 désormais sur Vingegaard et 5:37 sur Carapaz. C'est la 27e victoire de la carrière de Pogacar, 22 ans, et la 10e cette saison, la 2e dans ce Tour de France.PEREZ, DERNIER RESISTANT Six hommes ont composé l'échappée du jour les Français Anthony Turgis (TotalEnergies), Maxime Chevalier (B&B Hotels p/b KTM), Anthony Perez (Cofidis) et Dorian Godon (AG2R Citroën) l'Autrichien Lukas Pöstlberger (Bora Hansgrohe) et le Néerlandais Danny van Poppel (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux). Le peloton naviguera lontemps à huit minutes jusqu'à la première des trois ascensions au menu. Le Col de Peyresourde et celui de Val Louron-Azet ont clarifié la situation avec Anthony Perez, Dorian Godon et Anthony Turgis rescapés et un peloton à moins de 4 minutes à 30 bornes de l'arrivée. La dernière montée, la plus dure du Tour 2021, fait mal avec l'accélération de l'Américain Brandon McNulty pour UAE Team Emirates et son leader, Pogacar. Le Slovène portera deux attaques à 8 km du sommet du Col du Portet.LE COUP DE BLUFF DE CARAPAZSeul Vingegaard et Carapaz ont pu suivre le maillot jaune. Le podium du Tour de France 2021 était en train de se dessiner alors que le Français David Gaudu (Groupama-FDJ) tentait de revenir à 4 km du sommet. Le perdant du jour est le Colombien Rigoberto Uran (EF Education - Nippo) qui perd sa place sur le podium passant de la 2e à la 4e place au général. Jeudi, les deux dernières montagnes sont au menu de la 18e étape, mais pas des moindres entre Pau et Luz-Ardiden sur 129,7 km: le Tourmalet et ses 17,1 kilomètres à 7,3 % de pente moyenne, escaladé par La Mongie jusqu'au col situé à 2.115 mètres d'altitude. Puis, après la rapide descente par Barèges, l'ascension de Luz-Ardiden (13,3 km à 7,4 %), absente de la carte du Tour depuis une décennie. La dernière épreuve de vérité sera ensuite le contre-la-montre individuel de 30,8 km à Saint-Emilion samedi à la veille de l'arrivée sur les Champs Elysées. (