Cette étape, la dernière de montagne, était prévue initialement sur 130 kilomètres et devait emprunter dans sa première partie le Cormet de Roselend, un col classé en première catégorie.

C'est donc une course de côte, pour l'essentiel, qui attend les coureurs du Tour dans ce dernier rendez-vous pour les grimpeurs.

L'organisation a expliqué avoir pris cette décision "suite aux conditions météorologiques difficiles prévues demain (samedi) et aux éboulements constatés".

L'horaire de départ a été en conséquence décalé. Les coureurs s'élanceront d'Albertville à 14h30, au lieu de 13h35.

"A partir d'Albertville, la course empruntera la N90 pour se rendre directement à Moûtiers et reprendre le parcours final de l'étape à 36 kilomètres de l'arrivée", a précisé ASO.

"Tous les points sportifs de l'itinéraire-horaire seront supprimés sauf le classement du meilleur grimpeur à l'arrivée à Val Thorens", a ajouté l'organisation.

Les conditions météo (averse de grêle et éboulement) ont déjà amené le Tour à arrêter en cours de route la 19e étape, vendredi, avant l'arrivée prévue à Tignes.

Cette étape, la dernière de montagne, était prévue initialement sur 130 kilomètres et devait emprunter dans sa première partie le Cormet de Roselend, un col classé en première catégorie.C'est donc une course de côte, pour l'essentiel, qui attend les coureurs du Tour dans ce dernier rendez-vous pour les grimpeurs. L'organisation a expliqué avoir pris cette décision "suite aux conditions météorologiques difficiles prévues demain (samedi) et aux éboulements constatés". L'horaire de départ a été en conséquence décalé. Les coureurs s'élanceront d'Albertville à 14h30, au lieu de 13h35. "A partir d'Albertville, la course empruntera la N90 pour se rendre directement à Moûtiers et reprendre le parcours final de l'étape à 36 kilomètres de l'arrivée", a précisé ASO. "Tous les points sportifs de l'itinéraire-horaire seront supprimés sauf le classement du meilleur grimpeur à l'arrivée à Val Thorens", a ajouté l'organisation. Les conditions météo (averse de grêle et éboulement) ont déjà amené le Tour à arrêter en cours de route la 19e étape, vendredi, avant l'arrivée prévue à Tignes.