Le Tour de France Femmes débutera dimanche avec une courte étape à Paris, huit jours avant de se terminer sur La Planche des Belles Filles où sera consacrée la première grande gagnante de nouvelle course d'ASO. Si Annemiek van Vleuten est la favorite, d'autres concurrentes peuvent prétendre à une place indélébile dans le palmarès de la compétition.

Le premier Tour de France Femmes durera huit jours et proposera un parcours varié avec des étapes de sprint, des étapes vallonnées, une étape de sentiers à travers les vignobles français et un passage dans les Vosges. Annemiek van Vleuten est la grande favorite de la course, alors qu'elle a remporté son troisième Giro Donne début juillet. Sa nette victoire s'est néanmoins dessinée face à un plateau moins relevé que celui de ce Tour de France.

Demi Vollering et Ashleigh Moolman, par exemple, n'étaient pas présentes. Malgré son statut de favorite, van Vleuten court dans une équipe plus faible sur le papier que certaines de ses concurrentes, ce qui pourrait bien faire la différence pour sa victoire finale. SD Worx, par exemple, vise le jaune avec sa jeune leader Demi Vollering, mais l'équipe pourra compter sur Ashleigh Moolman en cas d'échec. Cette dernière a été deux fois deuxième du Giro derrière Anna van der Breggen.

"Demi a fait de ce Tour de France son objectif principal", a déclaré le directeur sportif des SDWorx Danny Stam. "Elle est notre leader pour le jaune. Il y a bien sûr la pression qui va avec. Tout le monde s'attend à ce qu'elle gagne le Tour. Mais, Demi aura de la concurrence pour la victoire finale. En outre, avec Ashleigh Moolman-Pasio, nous avons une deuxième corde à notre arc. C'est un avantage quand vous pouvez aller chercher le classement général avec plusieurs coureuses".

Trek-Segafredo envoie également une sélection relevée avec Elisa Longo Borghini comme outsider pour le classement général. Une autre Italienne, Marta Cavalli, peut aussi rêver de victoire finale. Elle a brillé cette saison avec des victoires dans la Flèche Wallonne et l'Amstel Gold Race. Enfin, on peut s'attendre à ce que Katy Niewiadoma et Cecilie Uttrup Ludwig se jettent dans la bataille pour le classement général, même si elles ne devraient pouvoir prétendre qu'à un podium. Côté belge, Lotte Kopecky pourrait viser une victoire d'étape et le maillot vert.

Le Tour de France Femmes débutera dimanche avec une courte étape à Paris, huit jours avant de se terminer sur La Planche des Belles Filles où sera consacrée la première grande gagnante de nouvelle course d'ASO. Si Annemiek van Vleuten est la favorite, d'autres concurrentes peuvent prétendre à une place indélébile dans le palmarès de la compétition. Le premier Tour de France Femmes durera huit jours et proposera un parcours varié avec des étapes de sprint, des étapes vallonnées, une étape de sentiers à travers les vignobles français et un passage dans les Vosges. Annemiek van Vleuten est la grande favorite de la course, alors qu'elle a remporté son troisième Giro Donne début juillet. Sa nette victoire s'est néanmoins dessinée face à un plateau moins relevé que celui de ce Tour de France. Demi Vollering et Ashleigh Moolman, par exemple, n'étaient pas présentes. Malgré son statut de favorite, van Vleuten court dans une équipe plus faible sur le papier que certaines de ses concurrentes, ce qui pourrait bien faire la différence pour sa victoire finale. SD Worx, par exemple, vise le jaune avec sa jeune leader Demi Vollering, mais l'équipe pourra compter sur Ashleigh Moolman en cas d'échec. Cette dernière a été deux fois deuxième du Giro derrière Anna van der Breggen. "Demi a fait de ce Tour de France son objectif principal", a déclaré le directeur sportif des SDWorx Danny Stam. "Elle est notre leader pour le jaune. Il y a bien sûr la pression qui va avec. Tout le monde s'attend à ce qu'elle gagne le Tour. Mais, Demi aura de la concurrence pour la victoire finale. En outre, avec Ashleigh Moolman-Pasio, nous avons une deuxième corde à notre arc. C'est un avantage quand vous pouvez aller chercher le classement général avec plusieurs coureuses". Trek-Segafredo envoie également une sélection relevée avec Elisa Longo Borghini comme outsider pour le classement général. Une autre Italienne, Marta Cavalli, peut aussi rêver de victoire finale. Elle a brillé cette saison avec des victoires dans la Flèche Wallonne et l'Amstel Gold Race. Enfin, on peut s'attendre à ce que Katy Niewiadoma et Cecilie Uttrup Ludwig se jettent dans la bataille pour le classement général, même si elles ne devraient pouvoir prétendre qu'à un podium. Côté belge, Lotte Kopecky pourrait viser une victoire d'étape et le maillot vert.