1

Jeudi soir, Lure a diffusé le documentaire Avec Thibaut sur écran géant. Le métrage de France Télévisions retrace les aventures de Thibaut Pinot au Tour 2019. Régis Pinot, son père et le maire de la commune voisine de Mélisey, a ensuite répondu aux questions. Ce n'est pas un hasard si l'étape du jour passe dans ces deux bourgades : Christian Prudhomme rêvait de voir Pinot lutter ici pour le maillot jaune avec deux autres coureurs. Un dos douloureux et le stress ont eu raison de la Pinot-mania.

La vitrine du cinéma de Lure s'orne d'une peinture de trois mètres de l'artiste local Jean-Michel Lourenço: le geste victorieux de Pinot au Tourmalet l'année passée (voir le film).

2

Le parcours comporte trois volets. Les 14 premiers kilomètres sont quasi plats. Les dix kilomètres suivants sont vallonnés, avec une inclinaison moyenne de 2,6% au Col de la Chevestraye, suivi par une courte descente technique de trois kilomètres jusqu'à Plancher-les-Mines, au pied de l'ascension finale: 5,9 kilomètres à 8,5%, avec un pic à 20% peu avant la ligne d'arrivée.

Faut-il changer de vélo ou non? Aucune zone spécifique similaire à celle du Mondial 2017 de Bergen, dont le contre-la-montre s'achevait au Mont Floyen, après une côte de 3,5 kilomètres. Les coureurs peuvent changer de vélo partout, pour autant que le nouveau soit sur la voiture de l'équipe et ne soit donc pas échangé depuis le bord de la route. Le mécanicien peut aussi pousser le coureur pendant cinq secondes.

., DR
. © DR

Il faut donc choisir un tronçon lent pour limiter la perte de temps. Donc, l'idéal est de changer juste avant le faux-plat au début de la La Planche des Belles Filles.

La plupart des coureurs de classement changeront, surtout les grimpeurs comme Miguel Angel Lopez et Tadej Pogacar. Le Slovène s'y est exercé au championnat de Slovénie en juin, avec succès, pusiqu'il a gagné avec neuf secondes d'avance sur Primoz Roglic.

Les coureurs qui ont un vélo de contre-la-montre léger (le poids minimum est de 6,8 kilos) et peuvent y développer le même wattage que sur un engin normal ne changeront pas. Un autre élément joue en leur faveur: la Planche des Belles Filles ne compte que cinq virages en lacets sur six kilomètres. Les coureurs pourront donc conserver leur position dans les longs tronçons droits, en exerçant une traction supérieure sur le guidon.

Tom Dumoulin, lauréat du Mondial de Bergen, n'avait pas changé de vélo, contrairement à Roglic, deuxième. Celui-ci est le favori du jour, comme Pogacar et Wout Van Aert, s'il se livre à fond.

3

Le vainqueur bouclera l'étape en moins d'une heure, malgré un léger vent contre, qui avantagera les coureurs plus lourds. Il faut compter une 40e de minutes pour les trente premiers kilomètres, à une moyenne de 45 km/h, et un gros quart d'heure pour l'ascension finale. Fabio Aru détient le record en 16 minutes et 12 secondes, au Tour 2017, soit une moyenne de 21,85 km/h.

4

L'ascension de La Planche des Belles Filles compte pour le classement de la montagne, bien que le règlement du Tour ne le stipule pas. ASO a confirmé jeudi que la montée de 5,9 kilomètres serait chronométrée. Pour conseerver son avance de deux points sur Tadej Pogacar, Richard Carapaz devra donc se ménager sur le tronçon plat.

., Belga Images
. © Belga Images

Giulio Ciccone a adopté cette tactique dans la première étape du Giro 2019. Il a terminé 64e, à une minute et demie de Roglic, le vainqueur, mais a été le plus rapide sur la côte de 2,1 kilomètres de la Madonna di San Luca et s'est ainsi emparé du maillot bleu de la montagne.

5

Une épreuve contre le chrono l'avant-dernière étape du Tour n'est pas exceptionnelle. ASO en a organisé dans toutes les éditions de 2002 à 2008 puis en 2010, 2011, 2012, 2014, 2017 et 2018, à Espelette. Tom Dumoulin s'est imposé devant le trio de Sky, Froome, Thomas et Kwiatkowski, et Sören Kragh Andersen, qu'on connaît mieux depuis le Tour actuel.

Le maillot jaune n'a changé d'épaules qu'une seule fois durant cette étape: en 2011 à Grenoble, quand Cadel Evans a mué ses 57 secondes de retard sur Andy Schleck en avance d'une minute et 34 secondes sur les 41 kilomètres du tracé.

., Belga Images
. © Belga Images

Il s'agissait de parcours plats ou vallonnés. Les contre-la-montre (semi) montagneux sont rares au Tour : Megève 2016 (victoire de Chris Froome), Alpe d'Huez 2004 (Lance Armstrong), Avoriaz 1994 (Piotr Ougroumov) et le Mont Ventoux 1987 (Jean-François Bernard).

1Jeudi soir, Lure a diffusé le documentaire Avec Thibaut sur écran géant. Le métrage de France Télévisions retrace les aventures de Thibaut Pinot au Tour 2019. Régis Pinot, son père et le maire de la commune voisine de Mélisey, a ensuite répondu aux questions. Ce n'est pas un hasard si l'étape du jour passe dans ces deux bourgades : Christian Prudhomme rêvait de voir Pinot lutter ici pour le maillot jaune avec deux autres coureurs. Un dos douloureux et le stress ont eu raison de la Pinot-mania. La vitrine du cinéma de Lure s'orne d'une peinture de trois mètres de l'artiste local Jean-Michel Lourenço: le geste victorieux de Pinot au Tourmalet l'année passée (voir le film). 2Le parcours comporte trois volets. Les 14 premiers kilomètres sont quasi plats. Les dix kilomètres suivants sont vallonnés, avec une inclinaison moyenne de 2,6% au Col de la Chevestraye, suivi par une courte descente technique de trois kilomètres jusqu'à Plancher-les-Mines, au pied de l'ascension finale: 5,9 kilomètres à 8,5%, avec un pic à 20% peu avant la ligne d'arrivée. Faut-il changer de vélo ou non? Aucune zone spécifique similaire à celle du Mondial 2017 de Bergen, dont le contre-la-montre s'achevait au Mont Floyen, après une côte de 3,5 kilomètres. Les coureurs peuvent changer de vélo partout, pour autant que le nouveau soit sur la voiture de l'équipe et ne soit donc pas échangé depuis le bord de la route. Le mécanicien peut aussi pousser le coureur pendant cinq secondes.Il faut donc choisir un tronçon lent pour limiter la perte de temps. Donc, l'idéal est de changer juste avant le faux-plat au début de la La Planche des Belles Filles. La plupart des coureurs de classement changeront, surtout les grimpeurs comme Miguel Angel Lopez et Tadej Pogacar. Le Slovène s'y est exercé au championnat de Slovénie en juin, avec succès, pusiqu'il a gagné avec neuf secondes d'avance sur Primoz Roglic.Les coureurs qui ont un vélo de contre-la-montre léger (le poids minimum est de 6,8 kilos) et peuvent y développer le même wattage que sur un engin normal ne changeront pas. Un autre élément joue en leur faveur: la Planche des Belles Filles ne compte que cinq virages en lacets sur six kilomètres. Les coureurs pourront donc conserver leur position dans les longs tronçons droits, en exerçant une traction supérieure sur le guidon. Tom Dumoulin, lauréat du Mondial de Bergen, n'avait pas changé de vélo, contrairement à Roglic, deuxième. Celui-ci est le favori du jour, comme Pogacar et Wout Van Aert, s'il se livre à fond. 3Le vainqueur bouclera l'étape en moins d'une heure, malgré un léger vent contre, qui avantagera les coureurs plus lourds. Il faut compter une 40e de minutes pour les trente premiers kilomètres, à une moyenne de 45 km/h, et un gros quart d'heure pour l'ascension finale. Fabio Aru détient le record en 16 minutes et 12 secondes, au Tour 2017, soit une moyenne de 21,85 km/h. 4L'ascension de La Planche des Belles Filles compte pour le classement de la montagne, bien que le règlement du Tour ne le stipule pas. ASO a confirmé jeudi que la montée de 5,9 kilomètres serait chronométrée. Pour conseerver son avance de deux points sur Tadej Pogacar, Richard Carapaz devra donc se ménager sur le tronçon plat. Giulio Ciccone a adopté cette tactique dans la première étape du Giro 2019. Il a terminé 64e, à une minute et demie de Roglic, le vainqueur, mais a été le plus rapide sur la côte de 2,1 kilomètres de la Madonna di San Luca et s'est ainsi emparé du maillot bleu de la montagne.5Une épreuve contre le chrono l'avant-dernière étape du Tour n'est pas exceptionnelle. ASO en a organisé dans toutes les éditions de 2002 à 2008 puis en 2010, 2011, 2012, 2014, 2017 et 2018, à Espelette. Tom Dumoulin s'est imposé devant le trio de Sky, Froome, Thomas et Kwiatkowski, et Sören Kragh Andersen, qu'on connaît mieux depuis le Tour actuel.Le maillot jaune n'a changé d'épaules qu'une seule fois durant cette étape: en 2011 à Grenoble, quand Cadel Evans a mué ses 57 secondes de retard sur Andy Schleck en avance d'une minute et 34 secondes sur les 41 kilomètres du tracé. Il s'agissait de parcours plats ou vallonnés. Les contre-la-montre (semi) montagneux sont rares au Tour : Megève 2016 (victoire de Chris Froome), Alpe d'Huez 2004 (Lance Armstrong), Avoriaz 1994 (Piotr Ougroumov) et le Mont Ventoux 1987 (Jean-François Bernard).