Le format de la course, très court, proposera trois ascensions avant l'arrivée au sommet dans la station de La Toussuire. Début d'étape très animé avec en entrée pour les coureurs le col du Chaussy classé 1re catégorie.

Après un court aller-retour dans la vallée, le plat principal s'annonce costaud avec le col de la Croix-de-Fer (22,4 km à 6,9 % ) qui devrait déjà entamer la sélection dans le peloton.

Le petit col du Mollard (2e catégorie) entrecoupe la descente en deux parties avant l'ascension finale longue de 18 kilomètres (à 6,1 de pente moyenne) vers La Toussuire. Récentes sur la Grande Boucle, ses pentes avaient vu Floyd Landis s'effondrer totalement avant de réussir un comeback ahurissant lors de l'étape suivante. L'Américain était dopé...

Nairo Quintana (Movistar ) devra partir de très loin pour tenter de reprendre du temps sur Christopher Froome (Sky) qui n'a fait aucune erreur pour l'instant. Le Colombien l'a annoncé, il est meilleur dans les Alpes et compte bien le prouver aujourd'hui. Lors des 80 derniers kilomètres, ce sont plus de 3000 mètres de dénivelé à gravir. Portion extrêmement difficile qui verra sans doute les coureurs de chez Movistar tenter quelque chose.

Rodriguez pourrait perdre son maillot de meilleur grimpeur

Autre lutte, celle pour le maillot à pois avec cinq coureurs qui se tiennent en treize petits points. Le Belge Serge Pauwels (MTN-Qhubeka - 14e au général), dans la forme de sa vie et qui apprécie les pentes de La Toussuire, devrait une nouvelle fois être aux avants-postes pour tenter de gagner du terrain sur Joaquim Rodriguez (Katusha). Autre danger pour notre compatriote, Christopher Froome qui peut passer en tête du classement du meilleur grimpeur grâce à l'arrivée programmée au sommet, si le peloton des favoris se met en route très tôt durant l'étape.

Pierre Rolland, dernier vainqueur au sommet de La Toussuire (2012), pourrait offrir une victoire à son équipe Europcar menacée de disparition. Deuxième hier, le Français semble avoir retrouvé sa meilleure forme.

Le format de la course, très court, proposera trois ascensions avant l'arrivée au sommet dans la station de La Toussuire. Début d'étape très animé avec en entrée pour les coureurs le col du Chaussy classé 1re catégorie. Après un court aller-retour dans la vallée, le plat principal s'annonce costaud avec le col de la Croix-de-Fer (22,4 km à 6,9 % ) qui devrait déjà entamer la sélection dans le peloton.Le petit col du Mollard (2e catégorie) entrecoupe la descente en deux parties avant l'ascension finale longue de 18 kilomètres (à 6,1 de pente moyenne) vers La Toussuire. Récentes sur la Grande Boucle, ses pentes avaient vu Floyd Landis s'effondrer totalement avant de réussir un comeback ahurissant lors de l'étape suivante. L'Américain était dopé...Nairo Quintana (Movistar ) devra partir de très loin pour tenter de reprendre du temps sur Christopher Froome (Sky) qui n'a fait aucune erreur pour l'instant. Le Colombien l'a annoncé, il est meilleur dans les Alpes et compte bien le prouver aujourd'hui. Lors des 80 derniers kilomètres, ce sont plus de 3000 mètres de dénivelé à gravir. Portion extrêmement difficile qui verra sans doute les coureurs de chez Movistar tenter quelque chose.Autre lutte, celle pour le maillot à pois avec cinq coureurs qui se tiennent en treize petits points. Le Belge Serge Pauwels (MTN-Qhubeka - 14e au général), dans la forme de sa vie et qui apprécie les pentes de La Toussuire, devrait une nouvelle fois être aux avants-postes pour tenter de gagner du terrain sur Joaquim Rodriguez (Katusha). Autre danger pour notre compatriote, Christopher Froome qui peut passer en tête du classement du meilleur grimpeur grâce à l'arrivée programmée au sommet, si le peloton des favoris se met en route très tôt durant l'étape.Pierre Rolland, dernier vainqueur au sommet de La Toussuire (2012), pourrait offrir une victoire à son équipe Europcar menacée de disparition. Deuxième hier, le Français semble avoir retrouvé sa meilleure forme.