"Le plus important, c'est de courir à nouveau et de passer une bonne semaine de compétition. L'objectif est de revenir en Europe en bonne condition", a déclaré Boonen, qui en avril a réglé son déménagement de Monaco vers la Belgique.

"C'est une bonne chose que les organisateurs aient déplacé le Tour de Californie en mai. Ce n'est plus trop grave si l'on souffre quelques jours du jetlag. En février, on était trop près des classiques et en plus le temps n'était souvent pas de la partie. On voit à présent qu'il y a beaucoup plus de coureurs européens inscrits."

En Californie, l'ancien champion du monde roulera essentiellement au service de Levi Leipheimer, qui visera une 4e victoire finale. "Pour ma part, je verrai jour après jour pour les sprints. Si je me sens bien, j'essayerai de décrocher un succès d'étape."

Le Campinois ne sait toujours pas s'il accompagnera son équipe cet été sur les routes du Tour. "Dans l'optique des Jeux de Londres, ce serait mieux que je n'y aille pas. Mais nous allons encore réfléchir. Le parcours de Londres me convient bien. Il est beaucoup plus dur qu'on ne le croit. Normalement, si je suis bien, je ne devrais pas être lâché sur la côte."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Le plus important, c'est de courir à nouveau et de passer une bonne semaine de compétition. L'objectif est de revenir en Europe en bonne condition", a déclaré Boonen, qui en avril a réglé son déménagement de Monaco vers la Belgique. "C'est une bonne chose que les organisateurs aient déplacé le Tour de Californie en mai. Ce n'est plus trop grave si l'on souffre quelques jours du jetlag. En février, on était trop près des classiques et en plus le temps n'était souvent pas de la partie. On voit à présent qu'il y a beaucoup plus de coureurs européens inscrits." En Californie, l'ancien champion du monde roulera essentiellement au service de Levi Leipheimer, qui visera une 4e victoire finale. "Pour ma part, je verrai jour après jour pour les sprints. Si je me sens bien, j'essayerai de décrocher un succès d'étape." Le Campinois ne sait toujours pas s'il accompagnera son équipe cet été sur les routes du Tour. "Dans l'optique des Jeux de Londres, ce serait mieux que je n'y aille pas. Mais nous allons encore réfléchir. Le parcours de Londres me convient bien. Il est beaucoup plus dur qu'on ne le croit. Normalement, si je suis bien, je ne devrais pas être lâché sur la côte." Sportfootmagazine.be, avec Belga