Kobe Goossens et Victor Campenaerts, membres de l'échappée du jour, ont fini 6e et 7e à 58 secondes et 1 minute. Lafay s'offre à 25 ans sa première victoire chez les pros.

Tous les favoris, sans doute en prévision de l'étape de dimanche, se sont neutralisés au sein du peloton qui a concédé près de cinq minutes.

Le Hongrois Attila Valter (Groupama-FDJ) a conservé le maillot rose de leader. Le Hongrois de 22 ans possède toujours 11 secondes d'avance sur Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step). Le Colombien Egan Bernal (Ineos Grenadiers) est troisième à 16 secondes.

La bonne échappée s'est dessinée au km 54 avec huit coureurs Gougeard, Carboni, Lafay, Gavazzi, Goossens, Oliveira, Arndt et Gaviria, rejoints dix kilomètres plus loin par Victor Campenaerts. Ils ont compté jusqu'à 7:30 d'avance.

Dans la montée vers l'arrivée, Carboni et Campenaerts ont lâché tous leurs compagnons avant que l'Italien ne file seul mais c'était sans compter sur le retour de Lafay qui déposait Carboni et allait décrocher le bouquet de la victoire.

Dimanche, le peloton effectuera une redoutable étape de 158 km entre Castel di Sangro et Campo Felice. L'étape de montagne comprndra quatre ascensions à travers les Apennins et 3400 m de dénivelé positif. La montée finale, le Campo Felice (5,7 km à 5,8 %) comprendra 1,5 km de route non asphaltée.

Kobe Goossens et Victor Campenaerts, membres de l'échappée du jour, ont fini 6e et 7e à 58 secondes et 1 minute. Lafay s'offre à 25 ans sa première victoire chez les pros.Tous les favoris, sans doute en prévision de l'étape de dimanche, se sont neutralisés au sein du peloton qui a concédé près de cinq minutes. Le Hongrois Attila Valter (Groupama-FDJ) a conservé le maillot rose de leader. Le Hongrois de 22 ans possède toujours 11 secondes d'avance sur Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step). Le Colombien Egan Bernal (Ineos Grenadiers) est troisième à 16 secondes. La bonne échappée s'est dessinée au km 54 avec huit coureurs Gougeard, Carboni, Lafay, Gavazzi, Goossens, Oliveira, Arndt et Gaviria, rejoints dix kilomètres plus loin par Victor Campenaerts. Ils ont compté jusqu'à 7:30 d'avance. Dans la montée vers l'arrivée, Carboni et Campenaerts ont lâché tous leurs compagnons avant que l'Italien ne file seul mais c'était sans compter sur le retour de Lafay qui déposait Carboni et allait décrocher le bouquet de la victoire. Dimanche, le peloton effectuera une redoutable étape de 158 km entre Castel di Sangro et Campo Felice. L'étape de montagne comprndra quatre ascensions à travers les Apennins et 3400 m de dénivelé positif. La montée finale, le Campo Felice (5,7 km à 5,8 %) comprendra 1,5 km de route non asphaltée.