"Deux favoris, Froome et Contador, nous ont quittés et malgré mon retard, je reste calme. Je ne suis pas fatigué et cela me rend serein. Il n'y a pas de souci à se faire à mon sujet. Dans les prochains jours, il faut s'attendre à pas mal de choses. Cela peut sembler bizarre mais, pour moi, le Tour doit encore commencer. Il suffit de regarder l'écart entre Nibali et moi", a expliqué VDB.

"Je me sens finalement très bien. Lundi soir, j'ai précisément dit à mes équipiers que jusqu'ici je n'ai pas encore eu l'occasion de courir normalement. J'ai été victime de plusieurs chutes qui m'ont causé pas mal d'ennuis. Mes jambes devenaient raides plus rapidement."

C'est pour cette raison qu'il a profité de la visite de Lieven Maesschalck, le physio bien connu des sportifs de retour du Mondial au Brésil avec les Diables Rouges, à l'équipe Lotto-Belisol. "Lieven a suivi mon programme de revalidation mis au point suite à mes problèmes au genou. Il est donc au courant de tout ce qui ne va pas avec moi", a ajouté VdB.

"Deux favoris, Froome et Contador, nous ont quittés et malgré mon retard, je reste calme. Je ne suis pas fatigué et cela me rend serein. Il n'y a pas de souci à se faire à mon sujet. Dans les prochains jours, il faut s'attendre à pas mal de choses. Cela peut sembler bizarre mais, pour moi, le Tour doit encore commencer. Il suffit de regarder l'écart entre Nibali et moi", a expliqué VDB. "Je me sens finalement très bien. Lundi soir, j'ai précisément dit à mes équipiers que jusqu'ici je n'ai pas encore eu l'occasion de courir normalement. J'ai été victime de plusieurs chutes qui m'ont causé pas mal d'ennuis. Mes jambes devenaient raides plus rapidement." C'est pour cette raison qu'il a profité de la visite de Lieven Maesschalck, le physio bien connu des sportifs de retour du Mondial au Brésil avec les Diables Rouges, à l'équipe Lotto-Belisol. "Lieven a suivi mon programme de revalidation mis au point suite à mes problèmes au genou. Il est donc au courant de tout ce qui ne va pas avec moi", a ajouté VdB.