"Je m'attends à voir un énorme public sur le bord des routes. Sa présence va m'insuffler une énorme dose d'énergie, qui va me permettre d'accomplir mon travail de la meilleure manière qui soit. C'est une bonne rampe de lancement sur la route vers Paris. Ce que je pense de la condition d'Alberto Contador? J'avoue que j'ai l'impression que Contador marche un peu mieux cette année. Sa préparation en vue du Tour apparaît meilleure, si l'on se réfère à ses résultats. Nous allons avoir droit à un Tour très intéressant avec une lutte jusqu'aux Champs-Elysées", a estimé Froome.

"Il y en a pour tous les goûts cette année. Un tronçon avec des pavés, des étapes en Angleterre un peu sous-estimées, des journées de transition, cinq arrivées au sommet et un chrono sur 54 kilomètres l'avant-dernière journée. Il est impossible de dire qui va s'imposer. Le parcours est trop varié pour cela. Je sais que la concurrence sera rude mais j'ai un objectif magnifique en tête."

"Je m'attends à voir un énorme public sur le bord des routes. Sa présence va m'insuffler une énorme dose d'énergie, qui va me permettre d'accomplir mon travail de la meilleure manière qui soit. C'est une bonne rampe de lancement sur la route vers Paris. Ce que je pense de la condition d'Alberto Contador? J'avoue que j'ai l'impression que Contador marche un peu mieux cette année. Sa préparation en vue du Tour apparaît meilleure, si l'on se réfère à ses résultats. Nous allons avoir droit à un Tour très intéressant avec une lutte jusqu'aux Champs-Elysées", a estimé Froome. "Il y en a pour tous les goûts cette année. Un tronçon avec des pavés, des étapes en Angleterre un peu sous-estimées, des journées de transition, cinq arrivées au sommet et un chrono sur 54 kilomètres l'avant-dernière journée. Il est impossible de dire qui va s'imposer. Le parcours est trop varié pour cela. Je sais que la concurrence sera rude mais j'ai un objectif magnifique en tête."