Durant le Tour 1992, un reporter de l'hebdomadaire Sport 80 a demandé au Brabançon Jan Nevens quel effet cela fait de "rouler le Tour de France dans l'anonymat". Celui-ci jouait le rôle de lieutenant pour l'équipe Lotto et ne passait jamais au premier plan. Nevens était étonné de la remarque, mais a calmement raconté les faits. Il était vexé, mais ne l'a pas montré.

Deux jours plus tard, Nevens s'est défoulé sur son vélo. Il a remporté l'étape entre Valkenburg et Koblenz et a déclaré à la radio qu'il n'avait jamais été si fâché que la veille. Cependant, il n'a jamais remercié le reporter de Sport 80, l'actuel rédacteur en chef de Sport/Foot Magazine.

Durant le Tour 1992, un reporter de l'hebdomadaire Sport 80 a demandé au Brabançon Jan Nevens quel effet cela fait de "rouler le Tour de France dans l'anonymat". Celui-ci jouait le rôle de lieutenant pour l'équipe Lotto et ne passait jamais au premier plan. Nevens était étonné de la remarque, mais a calmement raconté les faits. Il était vexé, mais ne l'a pas montré. Deux jours plus tard, Nevens s'est défoulé sur son vélo. Il a remporté l'étape entre Valkenburg et Koblenz et a déclaré à la radio qu'il n'avait jamais été si fâché que la veille. Cependant, il n'a jamais remercié le reporter de Sport 80, l'actuel rédacteur en chef de Sport/Foot Magazine.